États-Unis : Donald Trump fait un pas supplémentaire vers l'acceptation de sa défaite

Donald Trump a assuré, jeudi 26 novembre, qu'il quitterait la présidence des États-Unis si le collège électoral entérinait sa défaite face à Joe Biden lors de l'élection présidentielle américaine du 3 novembre dernier.

Petit à petit, l'idée d'une passation de pouvoir a priori inéluctable semble faire son nid dans l'esprit de Donald Trump. Jeudi 26 novembre, pendant que les Américains célébraient Thanksgiving dans des conditions particulières en raison du contexte sanitaire, le président des États-Unis a affirmé qu'il quitterait bien la Maison Blanche si le collège électoral venait à confirmer la victoire de Joe Biden, son adversaire lors de l'élection présidentielle du 3 novembre dernier.

"Le temps joue contre nous"

Lorsqu'un journaliste l'a relancé à ce sujet, le candidat républicain a toutefois reconnu que ce revers serait "très dur à encaisser, car il y a eu énormément de fraude. La question est de savoir si j'aurai le temps d'agir, le temps joue contre nous. Tout le reste est en notre faveur, y compris les faits." Donald Trump n'a donc pas encore totalement abdiqué.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington, le 26 novembre 2020. 
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, à Washington, le 26 novembre 2020.  (ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP)