Cet article date de plus de trois ans.

Vol dans un supermarché, diplôme irrégulier... La présidente de la région de Madrid démissionne

"J'ai supporté pendant plus de 34 jours une exposition permanente, des lynchages aussi, matin, midi et soir", a-t-elle dénoncé lors d'une conférence de presse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Cristina Cifuentes, le 8 avril 2018 à Séville (Espagne). (CRISTINA QUICLER / AFP)

Nouveau revers pour le Parti populaire de Mariano Rajoy. La présidente de la région de Madrid Cristina Cifuentes a dû démissionner, mercredi 25 avril, après des polémiques concernant sa probité. En cause : des irrégularités dans ses diplômes et une affaire de vol à l'étalage. "Je renonce à être présidente de la région de Madrid, a-t-elle déclaré, émue, lors d'un point presse. J'ai supporté pendant plus de 34 jours une exposition permanente, des lynchages aussi, matin, midi et soir." 

Le site internet de gauche Eldiario.es l'avait d'abord accusée d'avoir obtenu un master en droit public de manière frauduleuse. La polémique avait enflé quand l'université Rey Juan Carlos elle-même avait admis des irrégularités. C'est d'un média de droite, Okdiario, qu'est venue l'estocade mercredi : une vidéo datant de 2011 la montrant en train de vider son sac devant le vigile d'un supermarché.

Cristina Cifuentes a confirmé l'authenticité de l'enregistrement, assurant qu'elle avait emporté "de manière involontaire" des produits cosmétiques d'une valeur de 40 euros et réglé l'affaire sur le champ. Ironie du sort, l'élue de 53 ans s'enorgueillissait d'avoir pris des mesures contre la corruption.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.