VIDEO. Désarmement d'ETA : "Cette étape est un grand pas", estime Matthias Fekl

L'organisation séparatiste basque espagnole ETA a remis une liste de caches d'armes. Le ministre de l'Intérieur a eu "une pensée pour les victimes".

FRANCEINFO

Matthias Fekl a annoncé, samedi 8 avril, qu'ETA avait remis aux autorités françaises une liste de caches d'armes. Une action qui doit rendre effectif le désarmement de l'organisation séparatiste basque espagnole. "Cette étape de neutralisation d'un arsenal d'armes et d'explosifs est un grand pas", a estimé le ministre de l'Intérieur français, qui a indiqué qu'une opération de police était en cours.

Il a précisé que la liste d'ETA contenait huit caches d'armes, que la police cherche à localiser. "Au fur et à mesure de ces localisations, les forces de l'ordre et de sécurité procèdent en temps réel à la sécurisation de ces sites et à la sécurisation des armes et explosifs qui pourront y être découverts", a détaillé Matthias Fekl.

120 armes à feu et trois tonnes d'explosifs

Le ministre de l'Intérieur a également eu "une pensée toute particulière pour toutes les victimes, pour leurs familles, pour leurs proches et notamment, pour les policiers et les membres de la garde civile."

L'organisation ETA a fait plus de 800 morts en quarante ans de violences au nom de l'indépendance du Pays basque et de la Navarre. Elle a renoncé à la lutte armée en octobre 2011. L'arsenal caché dont elle a remis l'emplacement contient "120 armes à feu, trois tonnes d'explosifs et plusieurs milliers de munitions", a indiqué l'avocat Michel Tubiana, l'un des "artisans de la paix" issus de la société civile française qui ont servi d'intermédiaire.

L\'ancien ministre de l\'Intérieur Matthias Fekl devant l\'Elysée, le 5 avril 2017.
L'ancien ministre de l'Intérieur Matthias Fekl devant l'Elysée, le 5 avril 2017. (BERTRAND GUAY / AFP)