Catalogne : la situation reste très tendue

En direct de Barcelone (Espagne), Marianne Getti fait le point sur la situation de crise entre les gouvernements espagnols et catalans à la veille d'une semaine qui s'annonce déterminante pour l'avenir du pays et de la région.

France 3

La crise politique entre les gouvernements espagnol et catalan se poursuit. Au lendemain de l'annonce de la fin de l'autonomie de la région par le gouvernement espagnol, des milliers de manifestants ont envahi les rues de Barcelone. Sur place, Marianne Getti fait le point sur les événements clés qui s'annoncent dans les jours qui viennent. Le suspense n'en finit plus de se prolonger : une seule chose est certaine, vendredi prochain, l'utilisation de l'article 155 de la constitution doit être validé par le gouvernement espagnol. "Cet article lui permettrait de suspendre l'autonomie de la Catalogne. D'ici là, tout est possible, le gouvernement catalan dispose d'une semaine pour préparer sa réplique", analyse la journaliste.

Déclarer l'indépendance ou dissoudre l'assemblée ?

Le 21 octobre, Carles Puigdemont, président de l'exécutif catalan, a demandé à ce que le parlement régional se réunisse en séance plénière sans toutefois préciser l'ordre du jour. Pour la journaliste, "deux options sont alors possibles. Les députés catalans peuvent voter ensemble la déclaration formelle d'indépendance et provoquer le gouvernement de Madrid. Autre cas de figure : le parlement catalan pourrait couper l'herbe sous le pied du gouvernement national en dissolvant son assemblée, ce qui provoquerait la tenue immédiate de nouvelles élections, dans les deux mois à venir au maximum. Ce délai est plus rapide que les six mois prévus par le gouvernement espagnol. Ici, les Catalans ont du mal a imaginer que la situation puisse s'améliorer par le dialogue politique tant les deux camps semblent retranchés sur leurs positions".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants avec le drapeau de la Catalogne, mardi 3 octobre 2017, à Pineda de Mar, au nord de Barcelone (Espagne).
Des manifestants avec le drapeau de la Catalogne, mardi 3 octobre 2017, à Pineda de Mar, au nord de Barcelone (Espagne). (LOLA BOU / AFP)