Catalogne : les indépendantistes ne s'avouent pas vaincus

Après la mise sous tutelle de la Catalogne par le gouvernement espagnol ce samedi 21 octobre, Carles Puigdemont a dénoncé la pire attaque contre la région depuis la dictature de Franco.

FRANCE 2

De nombreuses personnes ont manifesté dans les rues de Barcelone, sonnées par les annonces de Madrid (Espagne) et la suspension prochaine de l'autonomie catalane. Pourtant, ce samedi 21 octobre, les indépendantistes ont montré leurs muscles. Plus de 400 000 personnes étaient assemblées dans les rues de Barcelone. La mise sous tutelle par Madrid de leurs institutions ne passe pas. Pour eux, le combat doit continuer.

La presse appelle à la prudence

L'espoir de tout un peuple repose sur les épaules de Carles Puigdemont. "C'est la pire attaque contre les institutions et contre le peuple catalan depuis les lois franquistes", a déclaré ce dernier. Pas un mot sur l'indépendance, il veut convoquer le parlement dans les tous prochains jours. Dans la presse catalane ce dimanche 22 octobre, certains appellent Carles Puigdemont à reculer et à ne pas tenter l'affrontement direct, de peur que les conséquences économiques pour la Catalogne ne deviennent irréversibles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Environ 450 000 personnes ont manifesté pour l\'indépendance de la Catalogne, samedi 21 octobre à Barcelone.
Environ 450 000 personnes ont manifesté pour l'indépendance de la Catalogne, samedi 21 octobre à Barcelone. (MATHILDE DEHIMI / RADIO FRANCE)