Catalogne : Carles Puigdemont est "dans l'impasse" et "cherche certainement à devenir la victime"

Pascal Boniface, directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques, a expliqué, samedi sur franceinfo, que la seule solution pour le président catalan Carles Puigdemont d'avoir du soutien est de passer pour "une victime" ou de se présenter en "héros de la liberté".

Le président catalan Carles Puigdemont, le 27 octobre 2017, après la déclaration d\'indépendance de la Catalogne.
Le président catalan Carles Puigdemont, le 27 octobre 2017, après la déclaration d'indépendance de la Catalogne. (JOSEP LAGO / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

La Catalogne s'est réveillée, samedi 28 octobre, sous la tutelle de Madrid, aussitôt après avoir déclaré son indépendance. "Il n'y a aucun dialogue entre les deux protagonistes, ce qui conduit à une crise qui nous fait entrer dans l'inconnu", estime sur franceinfo Pascal Boniface, directeur de l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris). Pour lui, le président de la région Carles Puigdemont est "dans l'impasse" et "cherche certainement à devenir la victime".

>>>> Suivre l'évolution de la situation en direct

Au lendemain de la proclamation de l'indépendance de la Catalogne, le gouvernement espagnol dirigé par Mariano Rajoy a annoncé la destitution du chef opérationnel de la police catalane, Josep Lluis Traper. Vendredi soir, la destitution du président séparatiste catalan Carles Puigdemont et la dissolution du Parlement régional avaient également été signifiés.

franceinfo : Quelle stratégie peut adopter Carles Puigdemont face à Madrid ?

Pascal Boniface : Il est un peu dans l'impasse et il cherche certainement à devenir la victime. La réaction forte de Madrid fait qu'il y a toujours une escalade dans l'affrontement avec Barcelone. Puigdemont voit dans cette escalade le seul moyen de gagner. Le fait qu'il puisse être éventuellement arrêté serait, d'un certain côté, une victoire pour lui. Rajoy avait perdu la bataille des images lorsqu'il avait envoyé des gardes civiles dans des bureaux de vote, même si ceux-ci étaient illégaux.

Le dialogue est impossible entre Madrid et Barcelone ?

Il n'y a aucun dialogue entre les deux protagonistes, ce qui conduit à une crise qui nous fait entrer dans l'inconnu. Il est à peu près impossible de mettre en place l'indépendance que réclame Puigdemont, mais restaurer l'autorité de Madrid sur l'ensemble de la Catalogne n'est pas non plus une mince affaire. Et, il n'est pas certain que Rajoy puisse y parvenir.

De quels soutiens politiques bénéficie Carles Puigdemont aujourd'hui ?

Puigdemont est isolé en Espagne et isolé au sein de l'Union européenne. Les indépendantistes disaient que la Catalogne serait presque automatiquement membre de l'Union européenne. Or, de façon logique et attendue, tous les pays de l'UE condamnent cette indépendance. La seule façon pour Puigdemont d'obtenir du soutien est de jouer sur les Catalans et l'opinion publique en apparaissant comme une victime et comme étant le héros de la liberté qui est combattu par le pouvoir central de Madrid. Il ne faudrait pas que Rajoy lui permette de jouer ce rôle-là. Mais il n'est pas certain que Rajoy ne tombe pas dans ce piège.

"Puigdemont est isolé en Espagne et isolé au sein de l'Union européenne", Pascal Boniface
--'--
--'--