Espagne : la chanteuse Shakira accusée d'évasion fiscale, ses avocats contestent les faits

Selon le procureur espagnol, elle devrait 14,5 millions d'euros d'impôts. La chanteuse colombienne vit en Catalogne, avec son mari et ses deux enfants.

La chanteuse Shakira, le 10 août 2018 à New York (Etats-Unis).
La chanteuse Shakira, le 10 août 2018 à New York (Etats-Unis). (NOAM GALAI / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Pas sûr que le rythme endiablé de Waka Waka suffise à émouvoir les inspecteurs du fisc espagnols. La chanteuse colombienne est accusée d'avoir fraudé les impôts en Espagne, rapporte vendredi 14 décembre l'agence Reuters. L'enquête a été ouverte en Catalogne, la province où vit le compagnon de la star, le footballeur barcelonais Gérard Piqué. En couple depuis 2011, ils ont deux enfants.

Selon l'accusation, la chanteuse aurait omis de régler 14,5 millions d'euros de taxe sur ses revenus des années 2012 à 2014. Pour le procureur, Shakira vivait en Espagne à cette période. Un point contesté par les avocats de la chanteuse, qui assure qu'elle ne s'est installée dans la péninsule qu'en 2015 et qu'elle a rempli depuis toutes ses obligations fiscales. "Elle a déjà payé à l'euro près ce qu'elle devait", assurent-ils à El Confidencial.

La chanteuse n'est pas la première star épinglée par le fisc espagnol. Les footballeurs Lionel Messi et Cristiano Ronaldo avaient déjà été condamnés à faire un (gros) chèque à l'Etat ibérique.