Cet article date de plus de deux ans.

Canicule : l'Espagne suffoque

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Canicule : l'Espagne suffoque
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Toute l'Europe est touchée par la canicule. Il a fait 45 degrés samedi 4 août en Espagne où les fortes chaleurs ont déjà fait trois victimes. À Séville, les habitants vivent au rythme de fortes chaleurs.

En plein épisode de canicule, les autorités espagnoles ont déclenché la vigilance rouge. La canicule a déjà fait trois victimes, à Barcelone et en Andalousie. À Séville, pourtant habitués aux fortes chaleurs, les habitants essaient tant bien que mal de vivre au rythme du thermomètre. Samedi 4 août, les rues et les terrasses étaient désertes, les volets baissés, les commerces fermés, la ville écrasée par la canicule. "C'est une sensation étouffante, c'est beaucoup trop pour marcher dans la rue", confie un habitant au micro de France 2.

La ville s'organise

Dès la mi-journée, les Sévillans restent cloitrés chez eux. Dehors, les températures ne cessent de grimper jusqu'à 48 degrés. Les seuls à oser s'aventurer sont les touristes. Alors, devant ces températures extrêmes, la ville s'organise. Chaque jour, les services médicaux contactent les 12 000 personnes âgées de la région pour prendre de leurs nouvelles, et les centres d'appel des urgences sont débordés. Policiers municipaux et protection civile patrouillent pour que tout coup de chaud soit pris en charge rapidement. Ce n'est qu'à partir de 21 heures, quand les températures se mettent à baisser, que la ville s'éveille.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.