Cet article date de plus d'un an.

"C'est un cap à passer" : entre des résultats moyens et une dette colossale, le FC Barcelone est en crise

Derrière ses rivaux l'Atlético Madrid et le Real Madrid dans le championnat national, écrasé par les dettes, et à quelques semaines de l'élection du nouveau président du club, rien ne va plus au FC Barcelone.

Article rédigé par
édité par Cyrille Ardaud - Alexandre Vau
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Loin derrière au classement, et écrasé par les dettes, le FC Barcelone est en crise. (AYTAC UNAL / ANADOLU AGENCY)

"Cette dette est historique pour le Barça, le club est au bord de la faillite. Mais vous ne pouvez pas laisser mourir un club de ce genre", soupire Bruno Alemany, journaliste pour la radio espagnole Cadena Ser, et il l'affirme, la dette du FC Barcelone est historique.

C'est décidément une mauvaise année pour l'emblématique club. Derrière l'Atlético Madrid et le Real Madrid au classement, respectivement premier et deuxième, mais surtout écrasé par de graves problèmes financiers, conséquence de la crise sanitaire et économique.

"Il va falloir faire dégraisser l'effectif"

En début de semaine, le FC Barcelone a présenté son bilan économique : 100 millions d'euros de perte à cause de la pandémie et une dette totale de plus d'un milliard d'euros. Pas forcément de bon augure, selon Bruno Alemany : "Si le club ne vend pas de joueurs et essaie de rester compétitif, les prochaines années s'annoncent très compliquées." 

Le Barça doit justement élire un nouveau président le 7 mars prochain. Trois candidats sont en lice. Thierry Teixidor fait partie des 100 000 "socios" appelés à voter. Pour ce supporter, la situation est claire. Finis les stars et les titres, le club va devoir manger son pain noir pendant quelques années : "La première des choses qu'il va falloir faire c'est dégraisser l'effectif, notamment la masse salariale."

Comme tous les clubs, il y a des périodes un peu moins bonnes voire pas bonnes du tout. C'est un cap à passer et nous l'attaquons à l'heure actuelle.

Thierry Teixidor, "socios" du FC Barcelone

L'un des enjeux de l'élection reste l'avenir de Lionel Messi, en fin de contrat avec le club catalan. La star argentine peut désormais s'engager où elle veut. Mais Joan Laporta, président des années fastes du club entre 2003 et 2010 et favoris des sondages, pense pouvoir conserver le sextuple ballon d'or : "J'insiste, c'est au club d'être capable de faire une bonne proposition à Léo Messi pour qu'il la regarde et l'accepte. Mais cela nécessite d'élire au plus vite un président pour régler ces questions. Ces situations se détériorent et plus le temps passe, plus il sera compliqué à chaque fois de formuler une proposition convaincante."

L'homme d’affaire Victor Font, principal adversaire de Laporta, espère aussi garder Messi. En revanche l'avocat Toni Freixa, troisième et dernier candidat, privilégie l'assainissement des comptes du Barça. La campagne touchera à sa fin le 5 mars 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.