Cet article date de plus de six ans.

Attentats en Catalogne : un imam sous le radar de la police

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Attentats en Catalogne : un imam sous le radar de la police -
Attentats en Catalogne : un imam sous le radar de la police Attentats en Catalogne : un imam sous le radar de la police - (France 3)
Article rédigé par France 3
France Télévisions
France 3

Trois jours après les attaques, l'attention des enquêteurs se concentre désormais sur l'imam de la ville de Ripoll.

Il était au coeur de l'enquête. Abdelbaki Es Satty, un Marocain de 40 ans, était imam à Ripoll. Selon les enquêteurs, l'homme a peut-être péri dans l'explosion de la maison d'Alcanar, qui servait de base logistique aux terroristes. Il pourrait être à la tête de la cellule jihadiste. À Ripoll, son appartement a été perquisitionné hier. Selon son ancien colocataire, il aurait quitté son ancien domicile mardi, évoquant un départ en vacances.

Les terroristes quasi tous identifiés

Dans cette salle de prière qu'il fréquentait, rien dans son comportement ne laissait entrevoir une pratique radicale de l'islam. "Il ne laissait rien paraître d'anormal, il était comme tous les autres imams, nous n'avons rien remarqué de suspect, rien du tout", assure Ali Yassine, chef de la mosquée de Ripoll. Aujourd'hui, la quasi-totalité des membres du commando est identifiée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.