Attentat à Barcelone : "L'État islamique avait défini l'Espagne comme une cible"

Alban Mikoczy est en direct sur le plateau du 8h de France 2 et revient sur l'attentat qui a frappé Barcelone, jeudi 17 août.

Le journaliste de France 2 Alban Mikoczy revient, sur le plateau du 8h, sur l'attentat qui a fait 13 morts à Barcelone, jeudi 17 août. "Les autorités espagnoles étaient prêtes. Elles avaient enclenché le niveau 4 de leur niveau d'alerte (4 sur 5), ce qui veut dire qu'elles avaient des informations qui laissaient penser que l'État islamique avait défini l'Espagne comme une cible. Il y a aussi chez les islamistes ce rêve de reconquérir Al-Andalous, le sud de l'Espagne, dont ils estiment qu'il fait partie du monde musulman", explique-t-il.

Barcelone, une ville symbole

Mais frapper Barcelone pour les islamistes c'est également frapper une ville symbole. "Frapper Barcelone en août, c'est quelque part frapper l'Europe, et là, l'objectif des terroristes a été atteint. (...) Si les autorités espagnoles s'y attendaient, elles avaient également pris des mesures en collaborant avec les autres pays européens pour comprendre exactement ce qui s'est passé, hier, en Espagne", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
(STRINGER . / X80002)