VIDEO. Le chef indien Raoni refuse toujours la construction du barrage de Belo Monte

Le célèbre chef de la nation kayapo a reçu une pétition de 350 000 signatures pour demander l'arrêt du projet du barrage géant de Belo Monte, contesté depuis déjà quarante ans.

Claudine Gilbert et Antoine Placier - France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le chef indien brésilien Raoni, défenseur de l'Amazonie, a reçu mardi 19 juin un soutien international avec la remise d'une pétition de 350 000 signatures pour demander l'arrêt du projet du barrage géant de Belo Monte, contesté depuis déjà quarante ans. Sa construction mettra un peu plus en danger la forêt amazonienne, mais le gouvernement brésilien y tient car l'enjeu économique est immense.

La pétition a été remise à Raoni en présence de centaines d'indiens Kayapos et d'autres ethnies qui tiennent leur assemblée annuelle sur l'Aterro do Flamenco, théâtre d'un contre-sommet organisé par la société civile pour protester contre la conférence officielle Rio+20. 

Les reporters de France 2 ont parcouru la zone du barrage dans l'Etat du Para et ont rencontré le chef de la nation kayapo, Raoni Metuktuire.

 

 

Le célèbre chef Raoni a reçu une pétition de 350 000 signatures pour demander l\'arrêt du projet du barrage géant de Belo Monte contesté depuis déjà 40 ans. 15 jiuin 2012
Le célèbre chef Raoni a reçu une pétition de 350 000 signatures pour demander l'arrêt du projet du barrage géant de Belo Monte contesté depuis déjà 40 ans. 15 jiuin 2012 (VANDERLEI ALMEIDA / AFP)