Pourquoi le Groenland a-t-il presque totalement fondu ?

En juillet, la Nasa a observé que la quasi-totalité de la surface du Groenland avait fondu. Du jamais-vu depuis des décennies. Comment expliquer ce phénomène ?

La calotte glacière du Groenland a fondu de manière exceptionnelle au mois de juillet.
La calotte glacière du Groenland a fondu de manière exceptionnelle au mois de juillet. (AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La calotte glacière du Groenland fond à toute allure. A la mi-juillet, sa surface était presque entièrement décongelée, révèle la Nasa dans un communiqué repris par le Huffington Post.com (lien en anglais). Chaque été, environ la moitié de la surface du Groenland fond naturellement, mais cette année, cette étendue a atteint 97%. En trente ans, les satellites n'ont jamais vu ça, au point que l'agence spatiale américaine a d'abord cru à une erreur. "C'était si extraordinaire que mon premier réflexe a été de remettre en question le résultat : était-ce vrai ou était-ce une erreur de données ?", explique Son Nghiem, chercheur à la Nasa. Comment expliquer ce phénomène ? 

• Le réchauffement de la planète fortement soupçonné

Les cartes satellitaires montrent que la calotte glaciaire avait fondu à 40% au 8 juillet et à 97% quatre jours plus tard. 

Fonte de la calotte glacière entre le 8 et le 12 juillet 2012, observée par des satellites de la Nasa. En rose foncé, les zones de fonte des glaces (détectées par deux ou trois satellites). En rose clair, les zones de fonte probable (détectées par au moins un satellite).
Fonte de la calotte glacière entre le 8 et le 12 juillet 2012, observée par des satellites de la Nasa. En rose foncé, les zones de fonte des glaces (détectées par deux ou trois satellites). En rose clair, les zones de fonte probable (détectées par au moins un satellite). (NASA / AFP)

Tom Wagner, responsable du programme sur la cryosphère à la Nasa, reste prudent mais avance que le réchauffement climatique pourrait être impliqué. "Nous avons de nombreuses preuves qui montrent que le Groenland est en train de fondre, probablement à cause du réchauffement climatique", dit-il au Huffington Post. La glace s'est clairement affinée sur les côtes, ce qui pourrait être dû selon lui au réchauffement des eaux océaniques "qui rongent la glace"

• Une situation météorologique inhabituelle

La Nasa explique qu'une sorte de courant d'air chaud a récemment traversé le Groenland : un phénomène naturel qui pourrait expliquer cette fonte fulgurante. La glaciologue Lora Koenig, interrogée par le Huff Post, ajoute que des événements de ce type surviennent environ une fois tous les 150 ans. La dernière fois, c'était en 1889, il y a 123 ans. Rien d'anormal donc… Mais, poursuit-elle, "si nous observons des fontes similaires dans les prochaines années, cela deviendra inquiétant".

Pour l'instant, les scientifiques n'ont pas déterminé si cette fonte exceptionnelle allait avoir une incidence sur la perte de glace globale de cet été et contribuer à l'élévation du niveau de la mer. "Cet événement, combiné à d'autres phénomènes naturels mais rares, comme le monumental décrochage d'un bloc du glacier Petermann la semaine dernière, font partie d'un ensemble complexe", explique Tom Wagner.

Au cours des derniers mois, de nouvelles études ont affirmé que la planète se réchauffe sous l'effet de l'activité humaine, rappelle le Huffington Post. Le scientifique met en garde : "Nous ne voulons pas perdre de vue le fait que le Groenland dans son ensemble est en train de perdre une énorme quantité de glace." Certaines régions du monde, telles que la côte est américaine, seraient de plus en plus vulnérables à la montée du niveau de la mer