Plages non-fumeurs, ramassage des déchets à la main... la Charente-Maritime préserve son littoral

Durant l'été, les plages sont davantage polluées. En Charente-Maritime, bénévoles et municipalités ont pris des mesures pour rendre la mer plus agréable.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Aux aurores, la plage de Meschers-sur-Gironde (Charente-Maritime) est passée à la cribleuse. Un ramassage des déchets quotidien qui coûte à la commune 15 000 € chaque été. Dans la benne, le plastique se mélange aux algues et aux bois morts. Pour des bénévoles, ce nettoyage ne suffit pas, alors ils ont décidé de ramasser à la main les déchets les plus fins. Chaque élément récolté est répertorié pour faire changer les politiques publiques. "Le but de trier sur la bâche c'est d'identifier les sources de pollution. Après, ça va nous servir à appuyer des demandes d'interdiction", explique Jérôme Bonche, bénévole.

Des plages non-fumeurs

À Royan (Charente-Maritime), la chasse aux mégots de cigarette a été ouverte. Sur les plages de la commune, les fumeurs sont priés de venir s'équiper avec des cendriers. Un peu plus loin, la cigarette est totalement interdite pour les baigneurs. Si beaucoup se réjouissent de cette mesure, certains riverains fumeurs sont mécontents. La préservation des plages est un vrai défi pour Royan qui voit sa population tripler durant l'été.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le phare de Saint-Clément-des-Baleines (Charente-Maritime) à la pointe de l\'île de Ré, le 12 septembre 2018.
Le phare de Saint-Clément-des-Baleines (Charente-Maritime) à la pointe de l'île de Ré, le 12 septembre 2018. (LEROY FRANCIS / HEMIS.FR / AFP)