Nicolas Hulot : pourquoi a-t-il démissionné du gouvernement ?

Malgré son entrée au gouvernement en mai 2017, Nicolas Hulot n'a jamais caché son amertume. 

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En 15 mois, Nicolas Hulot a accepté des décisions contraires à ses convictions, il n'a pas réussi à s'imposer. Au registre des désillusions, les engagements sur le nucléaire. Fin 2017, il annonce que la France ne pourra tenir ses objectifs et ramener sa part à 50% de la production d'électricité d'ici à 2025. Ensuite, le glyphosate, l'herbicide le plus utilisé en France, jugé cancérigène probable par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Après d'âpres débats, il obtient l'interdiction du pesticide pour 2021, mais sans inscription dans la loi ni interdiction des dérogations.

Le CETA signé contre son gré

Il a aussi toujours été opposé au CETA. Le traité de libre-échange entre l'Europe et le Canada est signé contre son gré. Enfin, il y a l'huile de palme dont la récolte détruit des forêts équatoriales. Nicolas Hulot était opposé à la production de biocarburant d'une entreprise française. Il s'y est finalement plié. La réunion du lundi 27 août sur le permis de chasse fut la couleuvre de trop pour l'ancienne prise de guerre d'Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Hulot a renoncé à plusieurs de ses convictions pendant son année passée au gouvernement. 
Nicolas Hulot a renoncé à plusieurs de ses convictions pendant son année passée au gouvernement.  (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)