Bayer : le nombre de requêtes visant le glyphosate aux Etats-Unis explose

Pas moins de 42 700 requêtes ont été déposées aux Etats-Unis contre l'herbicide au glyphosate de sa filiale Monsanto. 

Pour la première fois, la justice a donné raison aux maires de Gennevilliers et Sceaux dans les Hauts-de-Seine. Les hommes politiques avaient publié un arrêté visant à interdire les pesticides dans les espaces verts de leurs communes.
Pour la première fois, la justice a donné raison aux maires de Gennevilliers et Sceaux dans les Hauts-de-Seine. Les hommes politiques avaient publié un arrêté visant à interdire les pesticides dans les espaces verts de leurs communes. (DENIS CHARLET / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le groupe chimique et pharmaceutique allemand Bayer a annoncé, mercredi 30 octobre, qu'il devait désormais affronter 42 700 requêtes déposées aux Etats-Unis contre l'herbicide au glyphosate de sa filiale Monsanto, dossier qui empoisonne l'intégration du spécialiste américain des pesticides et des semences.

Ce nouveau pointage "au 11 octobre 2019" actualise le chiffre de 18 400 procédures communiqué fin juillet. Le groupe impute la multiplication des dossiers à une hausse des publicités télévisées diffusées par des avocats pour rechercher des requérants. Bayer a dû essuyer jusqu'ici trois condamnations à indemniser des requérants californiens atteints d'un cancer mais les montants dus par le groupe dans ces trois affaires ont néanmoins été fortement réduits par le deuxième examen d'un juge.

L'inventeur allemand de l'aspirine a pris l'an dernier le plus grand pari de son histoire en avalant Monsanto pour 63 milliards de dollars, misant sur le recours croissant à la chimie pour nourrir une planète toujours plus peuplée et perturbée par le réchauffement climatique. Mais Bayer doit depuis composer avec la réputation controversée de sa cible américaine, à la fois dans le commerce de semences OGM et dans celui des pesticides, visés par différentes procédures judiciaires et enjeux de débats politiques dans de nombreux pays.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.