Cet article date de plus de huit ans.

Les Tuvalu pourraient devenir le premier pays à disparaître de la surface de la Terre

Le Premier ministre de cet archipel est à Bruxelles depuis lundi, pour demander l'aide de l'Europe. Son pays pourrait disparaître à cause de la montée des océans.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des enfants jouent sur une place inondée par la mer, à Funafuti, la capitale des Iles Tuvalu, le 30 janvier 2014. ( NEWSCOM / SIPA )

Le réchauffement climatique pourrait causer la disparition du quatrième plus petit pays au monde. C'est du moins ce que craint le Premier ministre des Iles Tuvalu (océan Pacifique), en voyage à Bruxelles depuis lundi 6 juillet pour demander à l'Europe une réduction des gaz à effet de serre, rapporte The Independent (en anglais) mercredi.

Cet archipel polynésien de 26 kilomètres carrés, divisé en neuf atolls, est menacé par la montée des océans. Le point le plus haut des îles Tuvalu n'est situé en effet qu'à quatre mètres au-dessus du niveau de la mer, explique le quotidien britannique.

Les Tuvalu pourraient disparaître d'ici 50 ans

"Nous avons besoin de sauver les Tuvalu pour sauver le monde, affirme le Premier ministre, Enele Sopoaga, à six mois du sommet sur le climat à Paris. Si cet archipel disparaît sous l'eau, ce ne sera pas la fin du réchauffement planétaire."

Les îles Tuvalu, qui abritent 11 000 habitants, réclament à l'Union européenne une baisse des gaz à effet de serre afin de maintenir la hausse moyenne des températures à 1,5°C. "[Les experts] disent que même une hausse des températures de 2°C est trop dangereuse, parce que cela signifierait la disparition des Tuvalu", s'inquiète Enele Sopoaga. Si le réchauffement planétaire se poursuit à son rythme actuel, les Tuvalu pourraient disparaître d'ici 50 ans, selon Géopolis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.