La pose de filet anti-requins rassure les surfeurs de la Réunion

L’installation d’un filet anti-requins de 626 m a incité les surfeurs à revenir sur les côtes de Boucan Canot, spot très populaire de l’île de la Réunion. Depuis quelques jours, ils sont nombreux à avoir ressortis les planches et la wax, pour dompter les vagues réunionnaises, mais en gardant à l’esprit les attaques meurtrières des requins bouledogues.

(La plage de Boucan Canot accueille de nouveaux des surfeurs © MaxPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un filet anti-requins de 626 m a été installé aux larges des côtes de Boucan Canot, soit 84.000 mètres carrés d’espace aquatique de protégé. L’île avait vraiment besoin de ce dispositif pour rassurer les touristes, mais aussi les locaux après les nombreuses attaques de requins bouledogues. Depuis 2011, sept surfeurs ont été tués par ce type de requins. Le dernier en date, un jeune surfeur de 13 ans en avril dernier, disparition qui avait attristé toute l’île.

Retour à la vie normale

Luna, 13 ans également, a repris le surf, la nage et le bodyboard dans "la joie et la bonne humeur ". Pour l’adolescente, l’installation de ce filet "rassure, soulage ". Les locaux sont très heureux de pouvoir reprendre les activités nautiques, et espèrent que les touristes reviendront rapidement.

Pour Patrick Flores, entraineur de l’équipe de France de surf, cela semble difficile. En effet, à cause des multiples attaques, l’île a été surnommée "Shark Island" et a vu son image écornée. La pose de ce filet a coûté plus de 4 millions d’euros, et un second sera opérationnel sur le spot des roches-noirs le 15 janvier prochain. En espérant que ce dispositif contribue à rendre à la Réunion son image d’île paradisiaque.