Jardins partagés : un échange fructueux pour les passionnés du potager

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 6 min.
Jardins partagés : un échange fructueux pour les passionnés du potager
France 2
Article rédigé par
I.Delion, D.Breysse, S.Henry, M.Subra-Gomez - France 2
France Télévisions

Le printemps est là, et avec lui, la saison du jardin et du potager aussi. La rubrique Une idée pour la France du 13 Heures de France 2 est parti à la rencontre de ces Français qui partagent leurs récoltes.

Près de Toulouse (Haute-Garonne), Priscilla Livia cuisine les légumes de son jardin. Son appartement est loué avec une parcelle de terrain, dont elle ne savait pas quoi faire. "Je ne sais pas si j'aurais jardiné toute seule, parce que je n'avais pas forcement les connaissances, pas forcément l'assurance", explique-t-elle. Gisèle Soum, retraitée, cherchait quant à elle un potager, mais aurait dû patienter trois ou quatre ans sur liste d'attente pour un jardin ouvrier. "C'est vraiment pour moi un passe-temps, je viens très souvent, confie-t-elle. En plus je trouve cela pratique parce que lorsque l'une part en vacances, l'autre surveille le jardin. (...) Moi je suis très très contente". Les deux femmes partagent donc le jardin : Priscilla participe à l'achat des plants, et Gisèle partage son expérience de jardinière passionnée. Les récoltes sont ensuite partagées en fonction des besoins et des goûts de chacune. 

Échanges de bons procédés

Le site Savez-vous planter chez vous ? met en relation des propriétaires de jardin et des jardiniers sans jardin, pour faciliter les échanges et le partage. "Le site recense 3 000 jardins disponibles partout en France. Il y en a peut-être un près de chez vous, note la journaliste Margaux Subra-Gomez sur le plateau du 13 Heures de France 2, jeudi 22 avril. Globalement, ces échanges de bons procédés entre particuliers concerneraient 36% des Français." Ce principe d'échanges concerne également d'autres domaines, comme l'échange de maisons pour assurer bénévolement l'entretien durant les vacances.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.