Environnement : l'Afrique en guerre contre les sacs plastique

Onze pays africains ont interdit la fabrication de sacs plastique, emboîtant le pas au Rwanda. Une décision qui engendre de nombreux défis, mais aussi des opportunités. 

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Il y a quatorze ans, le Rwanda interdisait les sacs en plastique, qui mettent entre 100 et 400 ans à se décomposer. Onze autres pays d'Afrique ont suivi : le Kenya, le Maroc, la Mauritanie, le Cameroun, la Guinée-Bissau, la Tanzanie, l'Ouganda, l'Éthiopie, le Mali, le Malawi et le Bénin. Ce dernier applique depuis le 27 juin une loi interdisant la fabrication, l'importation et la vente de sacs en plastique.

Plus de 500 milliards de sacs plastique chaque année

Cette interdiction a suscité partout les mêmes problèmes, comme le commerce illégal des sacs plastique, la diminution des ventes ou encore la déforestation liée à la fabrication de sacs en papier. Mais les leaders environnementaux sont déterminés, à l'instar de Vincent Biruta, ministre de l'Environnement rwandais : "Mon gouvernement a pris des décisions pour les détritus, la pollution des masses d'eau et la pollution du sol. (…) Elles ont engendré des défis en matière d'emballage, mais elles ont créé des opportunités." Plus de 500 milliards de sacs plastique sont utilisés chaque année sur la planète, et 5% seulement sont recyclés.

Bouteilles en plastique rejetées par la mer, sur une plage de Malaysie, en 2017.
Bouteilles en plastique rejetées par la mer, sur une plage de Malaysie, en 2017. (Getty Images)