Cet article date de plus de trois ans.

Des ONG lancent un appel au gouvernement pour une meilleure gestion des forêts françaises

Le gouvernement s'est doté d'une Stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée. Mais des associations lui demandent d'aller plus loin, notamment en mettant fin à la fiscalité sur les agrocarburants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une forêt à Saint-Philbert-sur-Risle (Nord), le 21 octobre 2018. (JOEL SAGET / AFP)

"L'urgence est flagrante." Plusieurs ONG signent une tribune, publiée jeudi 15 novembre dans Sciences et Avenir, pour demander une meilleure gestion des forêts au gouvernement. Ces organisations, parmi lesquelles Envol Vert, France nature environnement et Planète urgence, réclament la mise en place "des mesures contraignantes pour réduire de moitié la déforestation importée dès 2020".

Les ONG saluent la stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée, dont s'est dotée mercredi le gouvernement. "C'est un premier pas important pour lutter contre la déforestation avec, en particulier, une volonté affichée de vouloir porter cette ambition à l'échelle européenne", estiment-elles. Mais elles déplorent que "cette avancée n'aille pas assez loin car elle n'est pas contraignante".

"Non à la fiscalité avantageuse sur les agrocarburants"

"L'empreinte forêt moyenne d'un Français est de 352 m². Cela signifie que pour s’approvisionner en principaux produits à risque de déforestation, nous avons prélevé sur les forêts la surface de près de deux terrains de tennis chacun", arguent ces ONG dans leur tribune, qui s'adressent aux décideurs publics, mais également aux décideurs privés. 

Les organisations demandent à ces décideurs publics de mettre fin "à la fiscalité avantageuse sur les agrocarburants et aux projets d’implantation d’usines de production d’agrocarburants à base d’huile de palme sur le territoire français". Ils ciblent aussi "la déforestation importée liée au soja et à la viande". Pour y parvenir, ils leur suggèrent d'intégrer directement l’impératif de Zéro déforestation importée dans les négociations cadre des accords de Libre échange.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.