Cet article date de plus de deux ans.

"Il faudrait que tout le monde coopère !" : les Japonais appelés à réduire leur consommation d'électricité pour faire face à la vague de chaleur

Le Japon connaît une forte vague de chaleur depuis plusieurs jours, plus précoce que d’habitude, avec des records nationaux battus pour un mois de juin : plus de 40 degrés à l’ombre et à l’abri du vent. L’utilisation massive des climatiseurs a pour effet un risque de pénurie ponctuelle d’électricité et des appels aux économies.

Article rédigé par franceinfo - Karyn Nishimura
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
A cause de la canicule inhabituellement précoce, la surconsommation des climatiseurs pourraient causer une pénurie d'électricité au Japon. Image d'illustration. (PHILIP FONG / AFP)

Avec une alerte canicule inhabituellement précoce, des climatisations dans quasiment toutes les habitations et lieux collectifs japonais, la production électrique pour la région de Tokyo peine à suivre. En cause : des centrales nucléaires et thermiques qui font défaut, en raison des suites du tsunami de 2011 et de séismes plus récents. La marge de sécurité entre la production et la consommation n’atteint plus toujours les 5 % requis. Selon ce responsable de l’agence de coordination de l’alimentation électrique, "l'horaire le plus critique est entre 16 heures 30 et 17 heures. Dans cette tranche, la marge n’est que de 2,6 %."

Le gouvernement exige des économies, mais paradoxalement, il recommande de continuer à utiliser les climatiseurs "de façon appropriée". En effet, à la chaleur s’ajoute un taux d’humidité dans l’air dépassant 70 % ou 80 %, un cocktail mortel. Chaque été, des milliers de Japonais finissent à l'hôpital et des dizaines meurent à cause de la chaleur, une situation qui constitue un dilemme pour les citoyens. Certains mettent en avant le risque pour la santé générale, qui va s'accentuer avec les vagues de chaleur.

"Bien sûr, c’est important de faire des économies de courant, mais la priorité c’est de protéger des vies. Les derniers modèles de climatiseurs sont très économes en électricité."

Une habitante de Tokyo

à franceinfo

D'autres sont plus critiques comme ce septuagénaire qui estime que ses congénères ne font pas assez d’efforts : "Il faudrait que tout le monde coopère en relevant la température de la climatisation et en éteignant des lumières, moi je le fais."

Réduire la consommation des commerces

Les commerces, à commencer par les hypermarchés de l’électronique, pourraient encore grandement réduire leur consommation, par exemple en éteignant les dizaines de téléviseurs en démonstration. Ce vendeur confirme que cette consigne n'est pas toujours suivie : "D’autres magasins éteignent tous les téléviseurs, nous on gère sans les couper."

Les écrans géants toujours allumés sur les places publiques, les enseignes de magasins, les éclairages dans des halls vides d’immeubles. Autant de signes qui montrent les limites de simples appels à la responsabilité collective.

Des appels lancés au Japon pour réduire sa consommation électrique - le reportage de Karyn Nishimura
Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.