COP28 : "On ne peut pas louper le coche des 2 degrés", estime Corine Lepage, co-Présidente de Cap écologie

L'ancienne ministre Corine Lepage estime "qu'on a les capacités de réaliser l'objectif de 2030 en matière d'énergie renouvelable, c'est-à-dire de tripler. On peut le faire, on a déjà quasiment tout ce qu'il faut pour y arriver !"
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'avocate et ancienne ministre de l’Environnement Corinne Lepage, en 2021. (JOEL SAGET / AFP)

"On ne peut pas louper le coche des 2 degrés", a déclaré sur franceinfo dimanche 3 décembre Corine Lepage, ancienne ministre de l’Environnement, co-Présidente de Cap21, écologiste et députée européenne de 2009 à 2014, alors que la COP28 entame sa deuxième semaine lundi, à Dubaï. "Je pense qu'il faut arrêter de dire que l'on va pouvoir arriver à 1,5 degré, ce n'est plus possible", a insisté la co-présidente. En 2015, l'accord de Paris visait à contenir le réchauffement "bien en-deçà de 2 degrés" par rapport à la période pré-industrielle, et si possible à 1,5 degré.

"Je crois beaucoup au renouvelable", a poursuivi Corine Lepage, "il faut se concentrer là-dessus". L'ancienne ministre estime "qu'on a les capacités de réaliser l'objectif de 2030 en matière d'énergie renouvelable, c'est-à-dire de tripler. On peut le faire, on a déjà quasiment tout ce qu'il faut pour y arriver !" 

En ce qui concerne les enjeux de grands rendez-vous tels que les COP, Corine Lepage rappelle que "c'est là que les pays du Sud et les premiers pays concernés peuvent s'exprimer". Par ailleurs, elle se réjouit de la présence, pour la première fois, des collectivités territoriales au banc des négociations, "c'est très important", parce que c'est à leur niveau "que les choses se font matériellement", explique Corine Lepage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.