Loi Climat : Barbara Pompili défend une écologie de "bon sens" devant l'Assemblée nationale

La ministre de la Transition écologique s'est exprimée à l'ouverture des débats du projet de loi Climat, vivement critiqué par les écologistes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Barbar Pompili, la ministre de Transition écologique, à l'Assemblée nationale le 9 février 2021. (ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS / AFP)

Une loi "de bon sens". La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a défendu, lundi 29 mars, une "écologie pratique" et de "solutions simples" en ouverture des débats sur le projet de loi climat dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale.

Aux yeux de l'ancienne députée EELV, ce projet de loi s'attelle "à ce qu'il y a de plus ordinaire, de plus basique mais aussi de plus crucial : nos modes de vie". Elle a loué une "écologie pratique, qui apporte des solutions simples dans le quotidien des Français".

Un projet de loi vivement critiqué par les écologistes

Inspiré par les travaux de la Convention citoyenne pour le climat, le projet de loi prévoit une série de mesures comme l'interdiction des vols intérieurs en cas d'alternatives en train de moins de 2h30 ou l'interdiction de la mise en location de passoires thermiques en 2028, c'est-à-dire les logements classés F et G.

Il est cependant vivement critiqué par les écologistes, les associations environnementales et des membres de la Convention citoyenne, qui ont défilé dimanche pour "une vraie loi climat". Ils critiquent le "manque d'ambition" du texte et le "détricotage" des propositions de la Convention.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.