Convention citoyenne pour le climat : "Une partie des citoyens sont dans une démarche politique", accuse Barbara Pompili

Publié
Article rédigé par
Radio France

Les citoyens de la Convention citoyenne pour le climat ont sèchement noté, dimanche, la traduction par l'exécutif de leurs propositions.

La Convention citoyenne pour le climat, chargée par Emmanuel Macron de proposer des mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre, s'est achevée dimanche 28 février en décernant une mauvais note à l'exécutif, une moyenne de 2,5 sur 10 seulement sur cette question. "Une partie des citoyens sont dans une démarche politique que l'on peut comprendre", a réagi mardi 2 mars sur franceinfo Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. "Ils ont maintenant saisi l'urgence à agir et ils votent plus sur l'urgence que sur les mesures mêmes", estime la ministre.

Sur les systèmes de notation je fais attention parce que c'est un système qui avait pas mal de biais. On a des citoyens qui ont décidé de mettre zéro à tout. À partir du moment où vous avez des gens qui mettent zéro à tout forcément ça biaise un peu.

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique

à franceinfo

Sur l'ajout de la préservation de l'environnement à la Constitution, "cela a été retranscrit intégralement. On a pris ce que demandaient les membres de la Convention citoyenne et on l'a appliqué intégralement, on a fait le fameux sans filtre. Pour cela, on a une note de 6. Je ne sais pas comment avoir 10", s'est interrogée Barbara Pompili.

Le travail effectué par les membres de la Convention citoyenne "porte de l'ambition, il faut plus d'ambition, ils ont raison et donc je continuerai à pousser l'exigence. Quand on a des propositions à faire, il faut qu'on exprime la nécessité d'urgence vite et loin. Quand on est au gouvernement, on n'est pas à la même place, on doit proposer des mesures qui puissent être acceptées, qui doivent emmener tout le monde".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.