Climat : pour l'Autorité environnementale, "la transition écologique n’est pas amorcée en France"

C'est le constat dressé par le président, Philippe Ledenvic, auprès du "Monde".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des véhicules sur un chantier d'autoroute à Kolbsheim (Bas-Rhin). (ABDESSLAM MIRDASS / HANS LUCAS / AFP)

Alors qu'Emmanuel Macron souhaite accélérer la transition écologique, avec un Premier ministre chargé de la planification écologique, le président de l'Autorité environnementale dresse un bilan sévère de la situation actuelle en France. "La transition écologique n’est pas amorcée en France", juge dans un article du Monde (article abonnés) le dirigeant de cette autorité administrative, qui rend des avis consultatifs.

L'Autorité environnementale est composée d'un collège d'experts qui fournit, de façon indépendante, des avis sur des dossiers d'aménagement, comme des infrastructures ferroviaires, routières ou encore portuaires. Dans son rapport annuel (PDF), publié jeudi 5 mai, l'instance "constate, dans ces dossiers, un écart préoccupant entre les objectifs fixés à moyen et long terme, les ambitions affichées pour les atteindre et les actes censés les traduire". "Si on ne l’anticipe pas, les limites planétaires et les effets de leur dépassement s’imposeront de façon implacable", prévient-elle.

"Certaines décisions sont même des régressions"

"Alors que la crise sanitaire a révélé et aurait pu conduire à revoir des modèles à bout de souffle, les mêmes programmes, les mêmes financements, les mêmes projets qui auront, pour la plupart d’entre eux, des conséquences irréversibles sur
une ou plusieurs dizaines d’années sont invariablement présentés", observe l'Autorité environnementale. "Conservatismes ou intérêts économiques, les freins conduisant à l’immobilisme sont nombreux", écrit-elle, estimant que "certaines décisions sont même des régressions".

Sur le volet énergétique, par exemple, elle relève des "réponses très décalées
par rapport à la trajectoire 'carbone 2050'". Sur l'eau, elle juge que "les objectifs de bon état des eaux de la DCE [directive-cadre sur l’eau] ne seront pas atteints en 2027".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.