Chili : le désert d'Atacama, la décharge du monde

Publié
Chili : le désert d'Atacama, la décharge du monde
Article rédigé par
A. Hebert, F. Labigne - franceinfo
France Télévisions
Au Chili, des décharges à ciel ouvert polluent le désert d'Atacama.

Une vaste décharge à ciel ouvert, dans le désert d'Atacama, au Chili. Des milliers de carcasses de voitures sont entassées les unes sur les autres et des tonnes de vêtements sont déposées à même le sol, à quelques kilomètres des habitations. "Tout ce que vous voyez autour de nous, ce sont des vêtements. En fait, c'est une montagne de vêtements, mais elle est recouverte de terre. Avec le poids de la terre, le monticule s'affaisse un peu", confie Paulin Silva, militante écologiste et avocate. La jeune femme se bat depuis des années pour faire cesser ce qu'elle appelle un "scandale écologique".

"Un risque environnemental, un danger pour la santé des gens"

Car depuis 40 ans, le Chili s'est spécialisé dans le recyclage et le commerce de vêtements de seconde main. Mais le pays en reçoit désormais beaucoup trop, créant ces vastes décharges. "Nous ne voulons pas pointer du doigt qui que ce soit, mais dire : 'ceci est notre terre'. Ici vous avez plusieurs tonnes de vêtements qui sont dangereux, un risque environnemental, un danger pour la santé des gens", précise Paulin Silva. Avant d'arriver dans le désert d'Atacama, ces vêtements bon marché ont été jetés par des consommateurs et des entreprises du monde entier, puis rachetés à bas coûts par des entreprises censées les recycler.

Près d'une ville voisine, c'est une décharge d'un autre genre qui s'étend à perte de vue. Des voitures venues des États-Unis, du Japon ou encore de Corée. Le paysage est défiguré par des centaines de pneus qui brûlent régulièrement dans des incendies, rendant l'air toxique pour les habitants de la commune.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.