Center Parcs : un projet abandonné après 13 ans de bataille

La faune et la flore de Roybon (Isère) ont finalement eu raison du projet à 400 millions d'euros lancé par Pierre et Vacances. Le groupe voulait construire un gigantesque Center Parcs, mais la justice vient de donner raison aux défenseurs de la nature. Après 13 ans de procédures, le projet est abandonné. 

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le projet devait s'installer sur un plateau boisé en pleine campagne. Le Center Parcs de Roybon, en Isère, ne verra finalement jamais le jour. C'est une victoire pour les opposants après des années de bataille. "C'est une bonne nouvelle pour nous et pour tous ces gens qui se battent aujourd'hui encore contre ces projets de plus en plus gigantesques", se réjouit Stéphane Perron, membre de l'association "Pour les Chambaran sans Center Parcs". 

Un espace aquatique et 1 000 cottages

Une bulle avec espace aquatique et 1 000 cottages : voilà à quoi devait ressembler le projet une fois terminé. 400 millions d'euros devaient être investis. Devant les nombreux recours judiciaires et l'occupation du site, Pierre et Vacances a préféré arrêter les frais. Dans le village, le sentiment de déception domine. "Cela aurait pu apporter pas mal d'emplois dans la région, et du tourisme", regrette un commerçant interrogé. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pancarte avec écrit \"Non à Center Parcs\" dans la forêt de Chambaran, dans l\'Isère, à l\'emplacement initialement prévu d\'un parc touristique sur le site de Roybon, le 30 novembre 2014. Six ans plus tard, Center Parcs a abandonné le projet, le 8 juillet 2020.
Une pancarte avec écrit "Non à Center Parcs" dans la forêt de Chambaran, dans l'Isère, à l'emplacement initialement prévu d'un parc touristique sur le site de Roybon, le 30 novembre 2014. Six ans plus tard, Center Parcs a abandonné le projet, le 8 juillet 2020. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)