Les îles Palaos, un paradis à protéger

Le petit État du Pacifique a décidé de protéger ses trésors naturels en limitant le tourisme. Et tant pis s'il fait une croix sur une manne financière importante.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Cap dans un décor de carte postale. L'archipel des Palaos, situé à l'est des Philippines, dispose d'une eau turquoise et de fonds marins exceptionnels. Et pour préserver ce patrimoine, le gouvernement a fait le choix de limiter l'accès des touristes. Ainsi, chaque visiteur doit s'acquitter d'une taxe de 100 euros pour avoir le droit de découvrir les trésors de l'un des plus petits États du monde et ses 250 îles et îlots.

Acheter un permis de visiter les sites

La biodiversité sous-marine et les coraux font la joie des amateurs de plongée, mais il n'y a que 100 000 touristes par an, quinze fois moins qu'aux Maldives. "C'est parfait, c'est magnifique", s'émerveille un touriste. Et comme les autres, il est strictement encadré, avec par exemple seulement quelques plages à l'accès autorisé. Pour visiter chaque site, il faut acheter un permis spécial. L'objectif du chef de l'État à l'origine de cet encadrement drastique : laisser le pays intact après lui. Il a renoncé sciemment à beaucoup d'argent pour cela.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le petit État du Pacifique a décidé de protéger ses trésors naturels en limitant le tourisme. Et tant pis s\'il fait une croix sur une manne financière importante.
Le petit État du Pacifique a décidé de protéger ses trésors naturels en limitant le tourisme. Et tant pis s'il fait une croix sur une manne financière importante. (FRANCE 2)