Pour sauver le corail, les îles Palaos vont confisquer leurs crèmes solaires aux touristes

Les crèmes "toxiques pour les récifs" seront interdites à compter du 1er janvier 2020.

Les îles Palaos dans le Pacifique, le 28 octobre 2015.
Les îles Palaos dans le Pacifique, le 28 octobre 2015. (MATT RAND / THE PEW CHARITABLE TRUSTS / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

L'archipel est considéré comme l'un des meilleurs spots de plongée de la planète. Les Palaos, îles paradisiaques de Micronésie, interdiront en 2020 l'usage des crèmes solaires "toxiques pour les récifs" afin de protéger les coraux.

Les crèmes "toxiques pour les récifs" seront interdites à compter du 1er janvier 2020. Les touristes se verront confisquer leurs tubes de crème en arrivant et toute personne important ou revendant de telles crèmes sera passible d'une amende de 1 000 dollars (environ 878 euros). L'interdiction concerne les produits contenant de l'oxybenzone, de l'octocrylène et des parabènes, soit ceux de la plupart des grandes marques.

Le tourisme explose sur l'archipel

Un porte-parole du président Tommy Remengesau a expliqué que la recherche scientifique avait démontré que les produits chimiques entrant dans la composition de la plupart des crèmes solaires étaient toxiques pour le corail, même à dose infime. La République des Palaos se veut pionnière en matière de protection marine. L'archipel avait créé en 2009 le premier sanctuaire pour requins au monde et avait interdit leur pêche dans toute sa zone économique exclusive (ZEE), soit 630 000 kilomètres carrés. Depuis décembre 2017, les touristes sont contraints par les autorités de l'archipel de s'engager à respecter l'environnement et de prêter serment.

Ces dernières années, le nombre de touristes a explosé dans les Palaos, faisant pression à la fois sur les infrastructures et sur le paysage. En 2016, l'archipel a accueilli 150 000 touristes, en hausse de 70% par rapport à 2010. L'Etat américain d'Hawaï a annoncé une interdiction similaire en mai, qui entrera en vigueur en 2021.