Cet article date de plus de deux ans.

La Biélorussie sanctionnée par l'Union européenne après l'arrestation d'un opposant

Publié
Vol détourné : la Biélorussie sanctionnée après l'arrestation d'un opposant
Vol détourné : la Biélorussie sanctionnée après l'arrestation d'un opposant Vol détourné : la Biélorussie sanctionnée après l'arrestation d'un opposant (France 2)
Article rédigé par France 2 - J. Gasparutto
France Télévisions
France 2

L'Union européenne a décidé de sanctionner lundi 24 mai le régime biélorusse d'Alexandre Loukachenko. Il est accusé d'avoir dérouté un avion de ligne pour arrêter un jeune dissident. L'UE exige sa libération.

L'Union européenne voulait aller vite et frapper fort. Deux heures de discussions ont suffi lundi 24 mai aux 27 pays membres pour se mettre d'accord sur toute une série de sanctions à l'encontre de la Biélorussie. Des sanctions individuelles contre des dirigeants du pays, des sanctions économiques contre des entités de la Biélorussie et un blocus aérien. La compagnie aérienne biélorusse a l'interdiction d'atterrir ou de transiter dans les aéroports européens. L'UE demande également aux compagnies européennes de ne plus survoler l'espace aérien biélorusse, ce qu'Air France va faire, pour des raisons de sécurité et afin de priver de ressources le pays qui perçoit des taxes à chaque survol.

Loukachenko sûr de son bon droit

Les Européens appellent à la libération du blogueur arrêté, Roman Protassevitch, et réclament l'ouverture d'une enquête internationale, ajoute Julien Gasparutto en direct mardi matin de Bruxelles (Belgique). Alexandre Loukachenko fait déjà l'objet de sanctions depuis plusieurs mois et qui pourtant, lundi, il déclarait avoir agi en toute légitimité en détournant ce vol de Ryanair.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.