DIRECT. Biélorussie : Emmanuel Macron dénonce un "acte inacceptable" et exige la "libération immédiate des opposants" arrêtés

"Nous appelons très fermement à la libération immédiate des opposants Roman Protassevitch et Sofia Sapega", a exigé le chef de l'Etat, mardi, lors du Conseil européen, à Bruxelles.

Le président de la République, Emmanuel Macron, le 21 mai 2021 au palais de l\'Elysée, à Paris.
Le président de la République, Emmanuel Macron, le 21 mai 2021 au palais de l'Elysée, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Emmanuel Macron monte au front. Deux jours après l'arrestation de l'opposant Roman Protassevitch par le régime biélorusse lors d'un spectaculaire détournement d'avion, le chef de l'Etat a dénoncé, mardi 25 mai à Bruxelles lors du Conseil européen, un "acte inacceptable, une violation du droit international". Il a également exigé la "libération immédiate des opposants Roman Protassevitch et Sofia Sapega". L'Union européenne a également "décidé de renforcer [son] dispositif de sanctions individuelles et économiques", a précisé Emmanuel Macron. Suivez notre direct.

 L'opposition biélorusse au G7 ? Emmanuel Macron est favorable à l'invitation des opposants biélorusses au prochain sommet du G7, organisé au Royaume-Uni du 11 au 13 juin, "si les Britanniques, qui organisent le sommet, le veulent", assure mardi 25 mai l'entourage du chef de l'Etat au service politique de France Télévisions.

 L'Allemagne condamne l'attitude de Loukachenko. Le président biélorusse est accusé d'avoir contraint un avion de ligne à atterrir à Minsk afin d'arrêter un opposant présent à bord. Il doit "payer le prix fort" pour son "acte infâme", a jugé mardi le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, lors d'une conférence de presse.

 Sept opposants condamnés à des peines de prison. En Biélorussie, le dirigeant d'un parti d'opposition, Pavel Severinets, et six autres militants ont été condamnés mardi 25 mai à des peines allant de 4 à 7 ans de prison, ont expliqué à l'AFP des journalistes présents à l'audience. Tous les sept ont été jugés depuis la mi-mai à Moguilev, dans l'est du pays, pour avoir participé à "des troubles massifs", référence au vaste mouvement de contestation post-électoral de 2020 réprimé par le régime du président Alexandre Loukachenko.

Des compagnies aériennes modifient leurs plans de vol pour éviter le pays. Air France a annoncé mardi suspendre "jusqu'à nouvel ordre" le survol de l'espace aérien de la Biélorussie par ses appareils. Une décision déjà prise la veille par Lufthansa, airBaltic et SAS et suivie quelques heures plus tard par la compagnie Singapore Airlines.

Fermeture de l'espace aérien européen aux avions biélorusses. Les dirigeants de l'UE ont décidé lundi soir de fermer leur espace aérien à la Biélorussie et d'adopter une nouvelle série de sanctions contre le régime.

Des aveux enregistrés sous la contrainte. Le militant arrêté, Roman Protassevitch, a affirmé lundi collaborer avec les enquêteurs, dans une vidéo diffusée à la télévision publique et dénoncée par l'opposition. "Le personnel se comporte avec moi de façon tout à fait adéquate et en respectant la loi, je continue de collaborer avec les enquêteurs et suis passé aux aveux concernant l'organisation de troubles massifs", a-t-il affirmé. Ses proches ont estimé qu'il parlait sous la contrainte et que du maquillage masquait des coups qu'il avait subis.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BIELORUSSIE

22h56 : "Ce n'est qu'un journaliste, ce n'est qu'un enfant, s'il vous plaît, s'il vous plaît ... Je demande de l'aide. S'il vous plaît, sauvez-le ! Ils vont le tuer !"

La mère du jeune opposant de 26 ans Roman Protassevitch, arrêté après le détournement de son vol Ryanair, appelle à l'aide dans un entretien avec l'AFP.

Roman Protassevitch lors d'une manifestation à Minsk (Biélorussie), le 23 mai 2021. (STR / AFP)(AFP)

22h28 : Prenons quelques minutes pour faire un nouveau point sur l'actualité de cette soirée :


Emmanuel Macron demande la "libération immédiate" de Roman Protassevitch et Sofia Sapega. En marge d'un Conseil européen, le président français a estimé que le déroutement vers Minsk de l'avion qui transportait les deux opposants était "un acte inacceptable, une violation du droit international". Suivez notre direct.



Nous en parlions hier, une agence de communication tente de payer des influenceurs pour dénigrer le vaccin Pfizer. Qui se cache derrière cette opération ? L’Oeil du 20h a mené l’enquête et remonté la trace de cette agence jusqu'à une entreprise de communication implantée à Moscou.Dans un communiqué de presse, Joe Biden s'est exprimé après avoir reçu la famille de George Floyd, un an après la mort de cet Afro-américain, tué par un policier. "Nous devons agir", écrit le président, alors que le frère de la victime réclame "une loi fédérale pour protéger les personnes de couleur".

Le projet de loi pour la "confiance" dans la justice a été adopté en première lecture par l'Assemblée nationale. Le texte comprend une palette de mesures : procès filmés, droits renforcés dès l'enquête préliminaire, secret des avocats élargi ou encore fin des réductions de peine automatiques.

20h28 : Il est déjà l'heure de faire un premier point sur l'actualité de ce mardi :



Le projet de loi pour la "confiance" dans la justice a été adopté en première lecture par l'Assemblée nationale. Le texte comprend une palette de mesures : procès filmés, droits renforcés dès l'enquête préliminaire, secret des avocats élargi ou encore fin des réductions de peine automatiques.

Emmanuel Macron demande la "libération immédiate" de Roman Protassevitch et Sofia Sapega. En marge d'un Conseil européen, le président français a estimé que le déroutement vers Minsk de l'avion qui transportait les deux opposants était "un acte inacceptable, une violation du droit international". Suivez notre direct.



#ISRAEL Au terme de sa visite à Jérusalem et Ramallah, le secrétaire d'Etat américain, Antony Blinken, a affirmé de nouveau le soutien des Etats-Unis à la solution "à deux Etats", appelant les deux parties à créer un "meilleur environnement" pour y parvenir. Les Etats-Unis vont par ailleurs débloquer une aide de 75 millions de dollars à destination des Palestiniens. L'Union européenne a qualifié l'arrestation du président malien et de son Premier ministre de "coup d'Etat inacceptable". "Nous sommes prêts, dans les prochaines heures, si la situation n'était pas clarifiée, à prendre des sanctions ciblées" contre les protagonistes, a affirmé Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet européen.

18h43 : L'ONG Reporters sans frontières (RSF) a déposé plainte en Lituanie contre le président biélorusse. Alexandre Loukachenko est directement visé car il est "l'instigateur direct de cet acte de détournement à des fins terroristes, et ce terme n'est pas excessif", a affirmé le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire, cité dans un communiqué. Cela fait bien sûr suite au déroutement d'un avion de ligne européen et à l'arrestation du journaliste d'opposition Roman Protassevitch.


18h28 : Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra demain une réunion informelle d'urgence à huis clos sur la Biélorussie, annoncent des sources diplomatiques à l'AFP. Cette session a été demandée par la France, l'Irlande et l'Estonie, alors que Minsk est accusée d'avoir détourné, dimanche, un avion de ligne européen pour arrêter un opposant à bord.

18h01 : A 18 heures, on fait le point sur les principaux titres de l'après-midi :

Emmanuel Macron demande la "libération immédiate" de Roman Protassevitch et Sofia Sapega. En marge d'un Conseil européen, le président français a estimé que le déroutement vers Minsk de l'avion qui transportait les deux opposants était "un acte inacceptable, une violation du droit international". Suivez notre direct.



#ISRAEL Il reste encore "beaucoup de travail" pour "restaurer la confiance" entre Israéliens et Palestiniens, a déclaré le chef de la diplomatie américaine, en déplacement au Proche-Orient. Le Etats-Unis vont par ailleurs débloquer une aide de 75 millions de dollars à destination des Palestiniens.

Jonathann Daval a été condamné à verser 165 000 euros de dommages et intérêts aux proches de sa femme, qu'il a tuée en 2017. En novembre, l'homme de 36 ans avait été condamné à 25 ans de prison pour le meurtre d'Alexia Daval.

17h57 : L'Union européenne se félicite de la rapidité avec laquelle de nouvelles sanctions ont été prises contre la Biélorussie, après l'affaire de l'avion dérouté. Mais quels effets ont eu les précédentes sanctions ? Eléments de réponse dans notre article.



(ANDREI STASEVICH / BELTA)

16h51 : En marge d'un Conseil européen qui se tient à Bruxelles, Emmanuel Macron demande la "libération immédiate des opposants Roman Protassevitch et Sofia Sapega". Le déroutement de l'avion qui transportait les deux opposants est "un acte inacceptable, une violation du droit international", estime le chef de l'Etat.

16h46 : Sofia Sapega, la compagne russe de Roman Protassevitch, a également été arrêtée dimanche. Elle est suspectée par Minsk de "crimes" commis en 2020, a fait savoir la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova. "Après trois jours, une décision sera prise sur sa libération ou son placement en détention", poursuit Moscou.

16h41 : "Il parlait d'une manière inhabituelle pour lui. Il ne parlerait jamais comme ça. Il est clair qu'il lisait quelque chose qu'on lui avait dit de lire."

Dmitri Protassevitch assure que son fils a été "passé à tabac" et affirme que la vidéo diffusée hier à la télévision publique le montre avec des dents manquantes.

16h37 : Le père de l'opposant biélorusse Roman Protassevitch a déclaré auprès de nos confrères de l'AFP qu'il était "clair" que son fils avait "été soumis à des violences physiques" pour "avouer" avoir organisé des manifestations contre le régime d'Alexandre Loukachenko. Le journaliste de 26 ans est apparu hier dans une vidéo diffusée à la télévision publique où il déclare être traité "de façon tout à fait adéquate" par les autorités et être passé "aux aveux concernant l'organisation de troubles massifs".

15h30 : Interrogé par les députés sur le déroutement d'un avion ayant conduit à l'arrestation, à Minsk, d'un opposant biélorusse, le ministre des Affaires étrangères français dénonce un "acte de piraterie étatique". Lors de la séance de questions au gouvernement, Jean-Yves Le Drian a détaillé également les mesures prises par l'UE à l'encontre du régime d'Alexandre Loukachenko.

14h10 : C'est la conséquence de la recommandation de l'UE adressée aux compagnies aériennes. Les vols évitent actuellement de survoler l'espace aérien biélorusse, comme le montre cette carte du trafic aérien, partagée sur Twitter par le président du Conseil européen, Charles Michel.

14h01 : A 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Air France, Singapore Airlines... Des compagnies aériennes modifient leurs vols pour éviter l'espace aérien de la Biélorussie. C'est une recommandation de l'Union européenne, après le détournement d'un avion et l'arrestation d'un opposant qui se trouvait à bord. Suivez notre direct.



#ISRAEL Le secrétaire d'Etat américain s'est entretenu en fin de matinée avec le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou. Il reste encore "beaucoup de travail" pour "restaurer la confiance" entre Israéliens et Palestiniens, a déclaré Antony Blinken, qui doit ensuite rencontrer le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

La température redescend un peu entre Gérald Darmanin et Audrey Pulvar. Il est désormais moins question de déposer plainte : le ministre de l'Intérieur propose plutôt une rencontre à la candidate aux régionales en Ile-de-France. Ce que l'intéressée a accepté.

13h01 : "Nous pensons que [Roman Protassevitch] a été frappé", explique sur franceinfo la cheffe de l'opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaia, qui estime qu'il est "urgent d'agir".

13h08 : La cheffe de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaia, s'inquiète de l'état de santé de Roman Protassevitch. "Son avocat n'est toujours pas autorisé à lui rendre visite", explique-t-elle à franceinfo. Le journaliste de 26 ans est apparu hier dans une vidéo diffusée à la télévision publique "où il dit qu'il va bien, qu'il est bien traité en prison, mais en fait on peut apercevoir sous le maquillage qu'il a des bleus sur le visage", ajoute Svetlana Tikhanovskaia.

13h08 : La Biélorussie a invité plusieurs organisations internationales à venir établir "les circonstances" du déroutement de l'avion de ligne à bord duquel se trouvait l'opposant Roman Protassevitch. Des représentants de l'Association internationale du transport aérien, de l'Organisation de l'aviation civile internationale, dépendante de l'ONU, des autorités américaines et de l'UE ont notamment été conviés, précise le ministère des Transports biélorusse.

12h45 : De son côté, la Russie "regrette" la recommandation faite par l'UE à ses compagnies d'éviter l'espace aérien biélorusse. "Contourner l'espace aérien d'un assez grand pays, situé au centre de l'Europe, est très coûteux pour n'importe quelle compagnie aérienne", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

12h48 : "On est en train de jouer un bras de fer [avec la Biélorussie], il ne faut pas le perdre", affirme sur franceinfo l'eurodéputé Mounir Satouri, après les sanctions européennes adoptées contre le régime d'Alexandre Loukachenko. L'affaire de l'avion dérouté ayant conduit à l'arrestation d'un opposant biélorusse est "une vraie épreuve pour la diplomatie européenne", selon lui. Son interview est à retrouver par ici.

12h05 : Il est midi. Faisons un nouveau point sur l'actualité de ce mardi 25 mai :

Air France, Singapore Airlines... Des compagnies aériennes modifient leurs vols pour éviter l'espace aérien de la Biélorussie. C'est une recommandation de l'Union européenne, après le détournement d'un avion et l'arrestation d'un opposant qui se trouvait à bord. Suivez notre direct.

La France n'y voit aucun problème : Emmanuel Macron est favorable à ce que l'opposition biélorusse soit invitée au prochain G7, mi-juin, "si les Britanniques, qui organisent le sommet, le veulent".

La température redescend un peu entre Gérald Darmanin et Audrey Pulvar. Il est désormais moins question de déposer plainte : le ministre de l'Intérieur propose plutôt une rencontre à la candidate aux régionales en Ile-de-France. Ce que l'intéressée a accepté.




#ISRAEL #PALESTINE Il l'avait promis le jour du cessez-le-feu la semaine dernière. Le secrétaire d'Etat américain est arrivé à Tel Aviv ce matin. Antony Blinken s'est entretenu en fin de matinée avec le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou. Il doit ensuite rencontrer le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Karim Benzema droit au but dans une interview à L'Equipe. "En 3 minutes, tout est redevenu comme avant" avec Didier Deschamps, affirme l'attaquant du Real Madrid, de nouveau autorisé à porter le maillot de l'équipe de France.

11h54 : Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme demande à son tour "la libération immédiate de Roman Protassevitch et de Sofia Sapéga, qui devraient tous deux être autorisés à se rejoindre leur destination prévue en Lituanie", a déclaré un porte-parole devant les caméras à Genève.

10h53 : Et pendant ce temps, toujours en Biélorussie, sept opposants viennent d'être condamnés à des peines de 4 à 7 ans de prison. On leur reproche d'avoir participé "à des troubles massifs", référence au vaste mouvement de contestation post-électoral de 2020, réprimé par le régime du président Alexandre Loukachenko. Parmi eux, figure Pavel Severinets,le dirigeant d'un parti d'opposition. Suivez notre direct.

10h36 : La France n'y voit aucune problème. Emmanuel Macron est favorable à ce que l'opposition biélorusse soit invitée au G7 "si les Britanniques qui organisent le sommet le veulent", assure l'entourage du chef de l'Etat au service politique de France Télévisions. Ce Sommet, qui sera le premier depuis le début de la pandémie, a lieu du 11 au 13 juin dans le sud-ouest de l’Angleterre. Suivez notre direct.

10h19 : "Détourner un avion de ligne européen, c’est quasiment un acte de guerre", a réagi David Cormand ce matin sur RFI. "Il faut envoyer un message de fermeté à la Biélorussie avec une action claire car la diplomatie européenne est méprisée", estime l'eurodéputé écologiste.

09h52 : Quelqu'un dans les commentaires me demandait ce que représentait l'espace aérien de Biélorussie. J'ai un mini-début de réponse : près de 2 000 vols commerciaux empruntent chaque semaine cet espace aérien, précise l'organisation Eurocontrol. Suivez notre direct.

09h42 : La cheffe de l'opposition biélorusse en exil demande aux Etats-Unis et au G7 de passer à l'action contre le régime d'Alexandre Loukachenko. Après un entretien avec le conseiller américain à la sécurité nationale, Svetlana Tikhanovskaïa, appelle sur Twitter "les Etats-Unis à isoler le régime et à faire pression avec des sanctions" puis sur Telegram à "la participation des forces démocratiques biélorusses au G7" prévu en juin au Royaume-Uni.

09h05 : Faisons un nouveau point sur l'actualité :

Air France et Singapore Airlines ont à leur tour annoncé ce matin qu'elles modifiaient jusqu'à nouvel ordre leurs vols pour éviter l'espace aérien de la Biélorussie. Ces compagnies se conforment ainsi aux recommandations de l'Union européenne, après le détournement d'un avion dimanche et l'arrestation d'un opposant qui se trouvait à bord. Suivez notre direct.



#ISRAEL #PALESTINE Il l'avait promis le jour du cessez-le-feu la semaine dernière. Le secrétaire d'Etat américain est arrivé à Tel Aviv ce matin. Antony Blinken doit s'entretenir avec le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Karim Benzema droit au but dans une interview à L'Equipe. "En 3 minutes, tout est redevenu comme avant" avec Didier Deschamps, affirme l'attaquant du Real Madrid, de nouveau autorisé à porter le maillot de l'équipe de France.

Un symbole mais pas d'avancée législative : Joe Biden reçoit aujourd'hui la famille de George Floyd, mort il y a un an sous le genou d'un policier blanc. Mais le président américain n'a pas réussi, comme il l'espérait, à faire voter un texte contre les violences policières.

08h58 : Au tour de la compagnie aérienne Singapore Airlines d'adapter ses vols pour éviter l'espace aérien de Biélorussie. "Nous modifions la trajectoire de nos vols vers l'Europe et nous continuerons à suivre étroitement la situation", vient de déclarer un porte-parole de la compagnie singapourienne. Suivez notre direct.

08h14 : Conséquence directe de la décision d'Air France de suspendre à son tour "jusqu'à nouvel ordre" le survol de l'espace aérien de Biélorussie : un vol Minsk-Paris, initialement prévu à 8h25 par la compagnie, est affiché comme annulé.

07h34 : Hier soir, les 27 Etats membres de l'Union européenne ont demandé à leurs compagnies aériennes d'éviter le survol de la Biélorussie et réclamé "la libération immédiate" de l'opposant Roman Protassevitch et de sa compagne.

07h37 : Pas d'avion d'Air France dans l'espace aérien biélorusse. La compagnie française vient d'annoncer y suspendre son survol, après le détournement par les autorités de ce pays d'un avion transportant un opposant au régime d'Alexandre Loukachenko. "Air France a pris connaissance des conclusions du Conseil européen. Les appareils déjà en route verront leur plan de vol modifié", peut-on lire dans un communiqué.

07h54 : La compagnie Air France annonce à son tour qu'elle suspend "jusqu'à nouvel ordre" le survol de l'espace aérien de Biélorussie. Suivez notre direct.

06h30 : Christophe Deloire, le secrétaire général de Reporters sans frontières ne dit pas autre chose sur Twitter : "La diffusion de cette vidéo constitue une violation flagrante du droit à la dignité et à l’intégrité de la personne. On imagine aisément que Roman Protassevitch a été contraint de se livrer à cet exercice."

06h28 : L'opposant Roman Protassevitch apparaît d'ailleurs dans une vidéo diffusée à la télévision publique biélorusse. "Le personnel se comporte avec moi de façon tout à fait adéquate et en respectant la loi, je continue de collaborer avec les enquêteurs et suis passé aux aveux concernant l'organisation de troubles massifs", y déclare-t-il face caméra.

L'opposition souligne que cette vidéo a pu être tournée sous la contrainte. "Voici à quoi ressemble Roman sous pression physique et morale", écrit sur Twitter la figure de l'opposition en exil, Svetlana Tikhanovskaïa.

06h48 : Si vous n'étiez pas collé à l'actualité ces derniers jours, voici le portrait de Roman Protassevitch, ce journaliste de 26 ans arrêté par le régime biélorusse après le déroutage de l'avion dans lequel il se trouvait.

L'opposant biélorusse Roman Protassevitch lors d'une manifestation à Minsk, en Biélorussie, le 25 mars 2012. (AFP)


(AFP)

06h21 : "Scandaleux". C'est le mot choisi cette nuit par Joe Biden pour condamner le déroutement d'un avion de ligne pour arrêter un opposant au régime d'Alexandre Loukachenko. Le président américain apporte son soutien aux sanctions prises par l'Union européenne envers la Biélorussie et exige lui aussi la libération du dissident.

06h50 : Commençons par faire un premier point sur l'actualité :

L'Europe frappe fort et vite. Mois de deux jours après le détournement d'un avion de ligne, les dirigeants des 27 ont décidé hier soir de fermer leur espace aérien aux appareils biélorusses. Ils réclament aussi "la libération immédiate" de l'opposant Roman Protassevitch et de sa compagne.

#ISRAEL #PALESTINE Il l'avait promis le jour du cessez-le-feu la semaine dernière. Le secrétaire d'Etat américain arrive aujourd'hui en Israël et en Cisjordanie, alors que les tensions restaient vives. Antony Blinken doit s'entretenir avec le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, et le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Un symbole mais pas d'avancée législative : Joe Biden reçoit aujourd'hui la famille de George Floyd, mort il y a un an sous le genou d'un policier blanc. Mais le président américain n'a pas réussi, comme il l'espérait, à faire voter un texte contre les violences policières.