Eurozapping : la Pologne durcit sa politique d'avortement, le prix Sakharov pour Svetlana Tikhanovskaïa

Comme chaque soir, la rédaction du 23h de franceinfo fait un tour de l'actualité européenne. C'est l'Eurozapping du jeudi 22 octobre.

La Pologne continue de durcir l'accès à l'avortement : la Cour constitutionnelle a interdit l'avortement en cas de malformation du fœtus. Malgré les manifestations de nombreuses femmes, rien n'y a changé, le mouvement "Pro vie" a été le plus fort. "C'est un vrai traumatisme de devoir porter pendant neuf mois un enfant avec des problèmes génétiques et qui ne va pas survivre", lance une manifestante. La Pologne est un des pays d'Europe les plus restrictifs sur le sujet.

La Suède allège ses mesures anti-coronavirus. Depuis des mois, les personnes de plus de 70 ans devaient rester isolées, mais pour le pays, l'épidémie est jugulée et il faut préserver la santé mentale des seniors. Ils seront soumis aux mêmes restrictions que les autres Suédois.

L'opposition biélorusse saluée

L'Europe décerne le prix Sakharov à l'opposition en Biélorussie. Ainsi, après des mois de manifestations contre le président Loukachenko et un exil forcé en Lituanie, Svetlana Tikhanovskaïa a obtenu le soutien du Parlement européen. "Continuez à vous battre, nous nous tiendrons à vos côtés", a lancé David Sassoli, le président du Parlement européen. L'opposante a mis en avant une récompense "pour le peuple biélorusse". Elle a donné au président Loukachenko jusqu'à dimanche 25 octobre pour démissionner.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'opposante biélorusse Svetlana Tsikhanouskaïa lors d\'une conférence de presse au Parlement européen, lundi 21 septembre 2019 à Bruxelles (Belgique).
L'opposante biélorusse Svetlana Tsikhanouskaïa lors d'une conférence de presse au Parlement européen, lundi 21 septembre 2019 à Bruxelles (Belgique). (JOHANNA GERON / POOL / AFP)