Avion dérouté en Biélorussie : un acte "inédit" dans l’Union européenne selon Patrick Martin-Genier, spécialiste de l’Europe

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Avion dérouté en Biélorussie : un acte "inédit" dans l’Union européenne selon Patrick Martin-Genier, spécialiste de l’Europe
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Enseignant à Sciences Po, à l’INALCO et spécialiste de l’Europe, Patrick Matin-Genier décrypte sur le plateau du 23 heures de Franceinfo lundi 24 mai les conséquences au niveau européen après le déroutement d’un avion par la Biélorussie.

La Biélorussie a dérouté un avion en provenance d’Athènes (Grèce) dimanche 23 mai pour interpeller le militant Roman Protassevitch, ferveur opposant au pouvoir. Patrick Matin-Genier, enseignant à Sciences Po, à l’INALCO et spécialiste de l’Europe, déclare que c’est un acte "inédit dans l’histoire de l’avion de l’Union européenne". "C’est scandaleux ce qui se passe aujourd’hui, je dirais même que c’est un acte de guerre. Et si l’Europe n’est pas capable dans les 48 heures qui viennent de faire libérer Roman Protassevitch, nous serions complètement décrédibilisés", affirme-t-il sur le plateau du 23 heures de Franceinfo lundi 24 mai.

Des sanctions trop légères ?

L’Union européenne a annoncé une première vague de sanctions à l’encontre de la Biélorussie lundi 24 mai. "Franchement, ça n’a rien d’extraordinaire ces sanctions. On nous présente comme étant révolutionnaire le fait qu’on interdise l’espace aérien bélarusse, c’était tout de même la moindre des choses que je sache ? Il y a un acte de piraterie d’État par un dictateur et un potentat", estime Patrick Matin-Genier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.