Dopées par les mesures incitatives du gouvernement, les ventes automobiles chinoises ont dépassé celles des Etats-Unis

Quelque 13,64 millions de véhicules (bus, camions et voitures) ont été vendus l'année dernière en Chine, un pays devenu début 2009 le plus grand marché automobile de la planète, a annoncé lundi l'agence Chine Nouvelle, citant le secteur professionnel.Cela représente une hausse de plus de 45% par rapport aux ventes de 2008.

Parc automobile basé à l\'extérieur de la compagnie Changan Ford Mazda Automobile à Chongqing (Chine).
Parc automobile basé à l'extérieur de la compagnie Changan Ford Mazda Automobile à Chongqing (Chine). (AFP)
Quelque 13,64 millions de véhicules (bus, camions et voitures) ont été vendus l'année dernière en Chine, un pays devenu début 2009 le plus grand marché automobile de la planète, a annoncé lundi l'agence Chine Nouvelle, citant le secteur professionnel.

Cela représente une hausse de plus de 45% par rapport aux ventes de 2008.Celles-ci avaient totalisé 9,38 millions d'unités, selon les chiffres précédents de la l'association chinoise des constructeurs automobiles (CAAM).

Le marché automobile chinois a dépassé début 2009 celui, sinistré, des Etats-Unis, alors que les ventes en Chine ont progressé vigoureusement l'an dernier grâce à des mesures fiscales d'encouragement à la consommation dans ce secteur.

A cela s'ajoute un effet de base favorable, puisqu'en 2008, les ventes de véhicules avaient ralenti à un taux de croissance à un chiffre pour la première fois depuis au moins 10 ans.

Les spécialistes préviennent néanmoins que la croissance du marché chinois devrait ralentir mais être plus rationnelle cette année, à près de 10%, avec la poursuite des mesures gouvernementales même si celles destinées aux petites voitures devraient être moins importantes qu'espéré.

PSA Peugeot Citroën a déclaré lundi prévoir pour cette année une croissance de 10% à 20% du marché automobile chinois. Alors que 2009 a été marquée par la faillite de deux géants du secteur General Motors et Chrysler, le marché chinois est devenu "trop important pour être ignoré" aujourd'hui, assure un analyste chez Guotai Junan Securities.

Les constructeurs automobiles chinois sont devenus également plus ambitieux en se tournant vers l'international et en se positionnant pour la reprise de nombreuses marques occidentales, telles Hummer, Volvo ou Saab.

Pour autant, Klaus Paur, directeur la division automobile d'Asie du nord du consultant TNS, craint que les groupes chinois soient "trop ambitieux".