Cet article date de plus de sept ans.

Djihad en Syrie : près de 44% des signalements concernent des femmes

192 signalements de personnes risquant de partir faire le djihad en Syrie ont été remontés via le site Internet et le numéro vert lancés par le ministère de l’Intérieur fin avril, selon un nouveau bilan que s’est procuré en exclusivité France bleu 107.1. Et près de 44% des cas concernent des femmes, parfois très jeunes.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© Reuters)

Le 29 avril, le ministère de l’Intérieur a ouvert une plate-forme de signalement sur Internet et créé un numéro vert pour que les familles et les proches signalent un cas inquiétant, dans leur entourage, projetant de partir faire le djihad en Syrie. Début juin, le gouvernement avait fait état de "126 signalements utiles, dont 32 concernaient des mineurs ".

France Bleu 107.1 révèle mardi matin que ce bilan est à présent porté à 192 cas dont 50 concernent des mineurs. Sur la totalité des signalements, il y a eu 36 départs effectifs pour la Syrie. Il faut retenir aussi la proportion féminine de ce bilan : 84 signalements de femmes, qui pourraient être candidates à un départ pour combattre le régime de Bachar al-Assad.

Des filières recrutent des adolescentes 

Les candidates au djihad sont parfois mineures, comme l’adolescente d’Argenteuil, dans le Val d’Oise, qui semble être passée à l’acte. La collégienne de 14 ans a quitté ses parents le 18 juin, en laissant une lettre disant son intention de se rendre en Syrie.

Des réseaux recrutent sur Internet, ils cherchent à convaincre des combattants des deux sexes pour créer en Syrie des micro-sociétés islamistes, avec des hommes qui combattent et des femmes qui restent dans les camps. Il y aurait donc une véritable stratégie de ces filières pour attirer les jeunes filles. Dans la rhétorique fanatique, elles deviennent "des élues ", qui ont le devoir de faire partie de cette guerre en devenant, honneur suprême, femme de djihadiste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.