Mort de Fidel Castro : un personnage ambivalent

Serge Raffy, journaliste, écrivain et biographe de Fidel Castro, évoque la vie et le règne du dictateur décédé le 25 novembre.

FRANCE 3

Après la mort de Fidel Castro, le journaliste Serge Raffy affirme que "Fidel Castro, depuis même pas les années 60, les années 50, a toujours joué double jeu avec tout le monde. D'abord avec les Américains. Parce que les gens ont un peu vite oublié que dans un premier temps, les Américains ont cru que Fidel Castro pouvait être leur homme. Puisque c'était le fils d'un grand propriétaire terrien. Les services de la CIA se disaient : après tout, comme tous les caudillos d'Amérique latine, après avoir pris le pouvoir, il fera comme les autres, il rentrera dans le rang".

Un pays militarisé

Serge Raffy résume donc : "il a fait croire aux Américains qu'il pouvait être des leurs et très vite, dès qu'il a pris le pouvoir, il s'est radicalisé. Il a militarisé les terres agricoles qui sont devenues la propriété de l'armée et non pas des paysans."

Le JT
Les autres sujets du JT
20 septembre 2015. Fidel Castro rencontre le pape François. Le souverain pontife s\'est félicité, lors de son séjour, du rapprochement de Cuba et des Etats-Unis. 
20 septembre 2015. Fidel Castro rencontre le pape François. Le souverain pontife s'est félicité, lors de son séjour, du rapprochement de Cuba et des Etats-Unis.  (ALEX CASTRO / AP / SIPA)