VIDEO. "Ils ont besoin d'enseignants" : Yann Moix va enseigner la littérature française en Corée du Nord

"Si des écrivains, des cinéastes s'intéressent à ce pays (...), on peut peut-être comprendre un peu mieux ce qu'il s'y passe", a justifié Yann Moix, jeudi sur BFMTV.

L\'écrivain et chroniqueur Yann Moix, le 21 novembre 2013 au Touquet (Pas-de-Calais). 
L'écrivain et chroniqueur Yann Moix, le 21 novembre 2013 au Touquet (Pas-de-Calais).  (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

L'ancien chroniqueur de l'émission "On n'est pas couché", l'écrivain Yann Moix, a annoncé qu'il allait donner des cours de littérature française en Corée du Nord l'été prochain, jeudi 20 septembre sur le plateau de BFMTV. Le réalisateur a été à l'initiative d'un voyage début août en Corée du Nord, avec le comédien Gérard Depardieu, à l'occasion des 70 ans du régime nord-coréen. 

Interpellé à ce sujet sur BFMTV, Yann Moix a défendu ce séjour non pas "pour serrer la main du grand leader Kim Jong-un, mais (...) pour voir comment vivent les gens" dans cette dictature. Défendant ce voyage, le chroniqueur a annoncé qu'il allait, l'été prochain, donner des cours à l'université Kim Il-sung. "Ils ont besoin d'enseignants. Je vais aller faire des lectures de littérature française", a-t-il expliqué. 

"Il y a en Corée du Nord des êtres humains"

"Je vais faire traduire des écrivains nord-coréens en France", a ajouté Yann Moix. "Ce n'est pas la première fois que ça a lieu", a-t-il défendu. 

C'est un pays quasiment aussi lointain de nous que la Lune, mais peut-être que si des écrivains, des cinéastes s'intéressent à ce pays, par à-coups, on peut peut-être comprendre un peu mieux ce qu'il s'y passe.Yann Moixsur BFMTV

Questionné sur ce choix, l'écrivain a réagi en expliquant qu'"il y a en Corée du Nord des êtres humains". "Il y a des gens, une population là-bas", a-t-il insisté. "Et quand vous avez votre guide, les yeux embués de larmes, qui vous fait comprendre que l'un de ses rêves serait de visiter le Louvre, vous voyez bien qu'il y a des êtres humains qui demandent à respirer de toutes leurs forces.