La Corée du Sud va proposer un grand plan d'aides à la Corée du Nord en échange de sa dénucléarisation

Ce plan avait déjà évoqué par le président sud-coréen Yoon Suk-yeol lors de son discours d'investiture. Mais Pyongyang a longtemps refusé des propositions similaires.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la Corée du Sud Yoon Suk-yeol, à Séoul, le 15 août 2022. (AHN YOUNG-JOON / POOL / AFP)

Ce plan aura-t-il plus de succès que ses prédécesseurs ? Le président sud-coréen, Yoon Suk-yeol, a annoncé qu'il allait proposer à la Corée du Nord un grand plan d'aide économique en échange de la dénucléarisation de son arsenal, "essentielle" pour atteindre une paix durable dans la péninsule, lundi 15 août.

Yoon Suk-yeol a annoncé que le plan inclurait de la nourriture, de l'énergie, ainsi que des aides pour moderniser les infrastructures comme les ports, les aéroports et les hôpitaux. Ce plan "améliorera considérablement par étapes l'économie de la Corée du Nord et le niveau de vie de sa population, si le Nord cesse de développer son programme nucléaire et s'engage dans un processus authentique et substantiel de dénucléarisation", a assuré le dirigeant sud-coréen, lors d'un discours marquant l'anniversaire de la fin de la domination coloniale japonaise, en 1945.

Une proposition qui a peu de chances d'aboutir

Cette annonce intervient dans un contexte tendu : la Corée du Nord a effectué un nombre record de tests d'armement cette année, et a tiré un missile balistique intercontinental à pleine portée, une première depuis 2017. Pyongyang a également menacé d'"éradiquer" les responsables sud-coréens, mercredi 10 août, dans un discours pour célébrer la "victoire éclatante" du pays contre le Covid-19.

Pour les spécialistes de la région, les chances de voir la Corée du Nord accepter cette offre, déjà évoquée lors du discours d'investiture de Yoon Suk-yeol, sont très maigres. La Corée du Nord, qui investit une grande part de son PIB dans son programme d'armement, répète depuis longtemps qu'elle n'est pas intéressée par un accord de ce genre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Corée du Nord

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.