Dix millions de Nord-Coréens en insécurité alimentaire, selon l'ONU

Au milieu des années 1990, le pays a dû faire face à une famine effroyable, qui a coûté la vie à des centaines de milliers de citoyens.

Des piétons dans une rue de Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord, le 12 avril 2019.
Des piétons dans une rue de Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord, le 12 avril 2019. (ED JONES / AFP)

La Corée du Nord va-t-elle souffrir de la faim ? Dix millions de Nord-Coréens sont en état d'insécurité alimentaire aggravée, a annoncé le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies, vendredi 3 mai. Les autorités ont ramené les rations publiques à 300 grammes par jour, un niveau historiquement bas à cette époque de l'année, a précisé cette instance de l'ONU.

"Cette nouvelle évaluation de la sécurité alimentaire dans la République populaire démocratique de Corée a montré qu'à la suite des pires récoltes en dix ans, dues à des vagues de sécheresse, de canicules et d'inondations, 10,1 millions de personnes souffrent d'une grave insécurité alimentaire", a déclaré le porte-parole principal du PAM.

La production agricole ne s'est élevée cette année qu'à 4,9 millions de tonnes, au plus bas depuis la saison 2008-2009, débouchant sur un déficit alimentaire de 1,36 million de tonnes. La question est sensible en Corée du Nord. Au milieu des années 1990, le pays a dû faire face à une famine effroyable, qui a coûté la vie à des centaines de milliers de citoyens.