Corée du Nord : les applaudissements de Kim Jong-un à la K-pop, signe que la détente s’amplifie

Le dirigeant nord-coréen et son épouse ont assisté, dimanche soir, à Pyongyang à un concert de musique sud-coréenne. Une première qui montre que la détente entre les deux Corées vues aux JO se prolonge.

Le dirigeant nord-coréen et son épouse au milieu d\'artistes sud-coréens, à Pyongyang, le 1er avril 2018.
Le dirigeant nord-coréen et son épouse au milieu d'artistes sud-coréens, à Pyongyang, le 1er avril 2018. (AFP PHOTO/KCNA VIA KNS)

En Corée du Nord, quelque 160 artistes, chanteurs et danseurs sud-coréens, ont participé à un spectacle de K-pop, de la musique pop sud-coréenne, au Grand Théâtre de 1 500 places, au cœur de Pyongyang. Une affiche du Sud, inédite depuis 2005, saluée, pour la première fois, par Kim Jong-un. Un signe que la détente entre les deux Corées observée lors des derniers Jeux olympiques, joue les prolongations. 

Un engouement très marqué côté nord-coréen 

Au balcon du théâtre de Pyongyang, Kim Jong-un a applaudi, à l'issue du spectacle de plus de deux heures. Le dirigeant nord-coréen s’est aussi fait prendre en photo avec les artistes de K-pop. Il a même interrogé, sur les chansons de son pays, le ministre sud-coréen de la Culture. "Merci pour ce cadeau fait aux citoyens de Pyongyang", a même déclaré le dirigeant nord-coréen, tellement satisfait qu’il a proposé un match retour à l’extérieur, c’est-à-dire, un concert d’artistes nord-coréens en automne, à Séoul, en Corée du Sud.

Une musique habituellement jugée subversive

Cet accueil est d’autant plus étonnant que la K-pop, est considérée comme subversive en Corée du Nord, au point que l’armée sud-coréenne en diffuse par haut-parleurs surpuissants le long de la frontière. D'ailleurs, au Nord, posséder une clé USB ou un DVD qui contient des films ou de la musique du Sud peut vous valoir l’envoi dans un camp de détention, accusent les associations de transfuges. Elles assurent aussi que cette répression culturelle s’est aggravée sous le règne de Kim Jong-un.

Mais, le public du Grand Théâtre de Pyongyang, rassuré par la présence de son "leader suprême", n'a pas hésité à applaudir chaleureusement les artistes sud-coréens et même chanté avec eux. Un deuxième concert est prévu mardi 3 avril, en Corée du Nord, cette fois dans un stade d’une capacité de 12 000 places.

Les applaudissements de Kim Jong-un à la K-pop, signe que la détente s’amplifie - un reportage de Frédéric Ojardias
--'--
--'--