Cet article date de plus de sept ans.

Convoi humanitaire russe en Ukraine : une violation de frontière ?

Les premiers camions du convoi humanitaire russe sont arrivés dans la ville de Louhansk, en Ukraine. L'Union européenne critique une violation de la frontière ukrainienne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le convoi russe s'est remis en route ce vendredi matin © REUTERS | Alexander Demianchuk)

L'Union européenne a "déploré " ce vendredi la décision russe de faire entrer son convoi humanitaire en Ukraine "sans escorte de la Croix-Rouge ni accord ukrainien ", y voyant une "claire violation de la frontière ukrainienne ".

"Nous pressions la Russie de revenir sur sa décision " a déclaré un porte-parole du service diplomatique de l'Union, alors que les premiers camions d'aide humanitaire sont arrivés dans la ville ukrainienne de Louhansk, un des deux bastions des séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine. C'est l'agence Interfax, citant les séparatistes, qui a annoncé leur arrivée.

Selon un responsable de la police russe, la totalité des 260 camions avaient franchi la frontière ce vendredi, malgré les déclarations du président ukrainien Petro Porochenko, qui a dénoncé une violation des lois internationales.

Pas d'escorte de la Croix-Rouge pour des raisons de sécurité

Selon Moscou, "toutes les garanties indispensables ont été données " et  "l'itinéraire vérifié " par le Comité international de la Croix-Rouge. Pourtant, l'organisation, qui a expliqué n'avoir pas reçu assez de garanties en matière de sécurité, a choisi de ne pas escorter le convoi dans sa route vers l'Ukraine.

Envoyé de Moscou par Vladimir Poutine le 12 août dernier, ce convoi était bloqué depuis une semaine à la frontière ukrainienne. 

 (Le convoi russe est arrivé en Ukraine © Idé)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.