Taïwan : des discussions formelles attendues à l'automne avec les Etats-Unis en vue d'un accord commercial

Depuis 1994, Taipei et Washington sont liés par un "cadre" relatif au commerce et aux investissements, qui n'est pas un accord formel. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La présidente de Taïwan Tsai Ing-wen (droite) lors d'une rencontre avec le sénateur américain Ed Markey, membre d'une délégation américaine s'étant rendue sur l'île, à Taipei (Taïwan), le 15 août 2022.  (SAM YEH / TAIWAN'S PRESIDENTIAL OFFICE / AFP)

Les Etats-Unis et Taïwan vont entamer, cet automne, des négociations formelles en vue d'un accord commercial et d'investissement, a signalé jeudi 18 août le bureau de la représentante américaine au Commerce. Ces discussions représentent une nouvelle étape du renforcement des relations entre les deux pays, sur fond de fortes tensions avec la Chine. "Nous saluons cette opportunité d'approfondir la collaboration économique entre nos deux pays épris de liberté tout en façonnant un nouveau modèle de coopération commerciale dans l'Indo-Pacifique", a tweeté le ministère des Affaires étrangères de Taïwan.

Le lancement formel de ces discussions est un nouveau témoignage de la volonté des Etats-Unis de se rapprocher davantage de Taïwan, qui est déjà un partenaire commercial important. 

Un renforcement des "échanges" et de "l'investissement"

Début août, la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, s'est rendue sur l'île, suivie par un groupe de parlementaires américains, lundi. Les autorités chinoises ont considéré comme une provocation la visite de la cheffe de file démocrate à la Chambre des représentants et répondu par des sanctions commerciales imposées à Taïwan ainsi que des manœuvres militaires près de l'île. Les Etats-Unis ont dit jeudi s'attendre à ce que Pékin renforce dans les "semaines et mois" à venir sa "coercition" militaire, économique et diplomatique sur Taïwan.

Taipei et Washington sont déjà liés, depuis 1994, par un "cadre" relatif au commerce et aux investissements, qui n'est pas un accord formel. Un accord commercial "renforcera les échanges et l'investissement", et "promouvra l'innovation et une croissance économique inclusive pour nos travailleurs et nos entreprises", a déclaré Sarah Bianchi, adjointe à la représentante américaine au Commerce.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.