Plus de 4 000 Chinois meurent chaque jour à cause de la pollution

La pollution de l'air due aux particules fines tue chaque année 1,6 million de personnes en Chine, selon une étude de l'université de Berkeley.

La ville chinoise de Zhengzhou, prise dans un épais nuage de pollution, le 12 août 2015.
La ville chinoise de Zhengzhou, prise dans un épais nuage de pollution, le 12 août 2015. (ZUO DONGCHEN / IMAGINECHINA)

La pollution de l'air est plus que jamais une préoccupation en Chine, après la série d'explosions de Tianjin. D'autant qu'une étude (en anglais) de l'université américaine de Berkeley affirme que la pollution de l'air due aux particules fines tue chaque année 1,6 million de personnes en Chine. Soit plus de 4 000 morts par jour. 

L'étude, qui doit être publiée dans la revue scientifique Plos one la semaine prochaine selon Le Monde, s'intéresse plus précisement aux particules fines PM 2,5. D'un diamètre inférieur à 2,5 micromètres, elles se nichent profondément dans les poumons. Les scientifiques ont analysé des données collectées en temps réel sur une période de quatre mois, dans 1 500 stations de mesure réparties dans le pays.

Un modèle de l'OMS pour en tirer un taux de mortalité

Quatre polluants ont été mesurés : les particules fines, l'ozone, le dioxyde de soufre et le dioxyde d'azote. Pour tirer un taux de mortalité à partir de ces relevés, les chercheurs ont utilisé un modèle de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En 2010 déjà, une étude similaire publiée dans la revue The Lancet affirmait que la pollution en Chine tuait 1,2 million de personnes chaque année.