Ouïghours : enquête ouverte contre des géants du textile

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Ouïghours : enquête ouverte contre des géants du textile
Article rédigé par
France Télévisions

Jeudi 1er juillet, le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête pour “recel de crimes contre l’enquête” visant quatre géants du textile, soupçonnés d’avoir profité du travail forcé des Ouïghours.

Quatre géants de l'habillement sont accusés de profiter du travail forcé des Ouïghours, cette minorité musulmane opprimée et persécutée, en Chine. Les groupes Uniqlo, Inditex (qui détient la marque Zara), Fast Retailing et l’enseigne de chaussures Sketchers sont visés par une enquêtedu parquet national antiterroriste en France pour “recel de crimes contre l’humanité”.

Ils sont soupçonnés de vendre des vêtements confectionnés par des Ouïghours. Depuis des années, des centaines de milliers de membres de cette communauté seraient enfermés dans des camps de travail forcé.

Une plainte en avril dernier

Cette enquête intervient après une plainte en avril dernier de deux associations soutenues par l’institut Ouïghour d’Europe. “Quand on procède à un achat, on ne peut plus se déconnecter du fait que dans la chaîne, en bout de course, il y a les pires crimes qui sont commis”, explique Me William Bourdon, avocat de l’ONG Sherpa.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.