Liberté de la presse : La Chine et la Biélorussie épinglées par RSF

Publié
Liberté de la presse : La Chine et la Biélorussie épinglées par RSF
Franceinfo
Article rédigé par
G.Papin - franceinfo
France Télévisions

À l’approche de 2022, franceinfo fait le point sur la liberté de la presse dans le monde, en revenant sur les événements marquants de l’année 2021.

C’est un bilan très dur dressé par l'ONG Reporters sans Frontières (RSF). En 2021, 488 journalistes, dont 60 femmes, ont été emprisonnés dans le monde, soit une hausse de 20% par rapport à l’année précédente. La Chine, la Biélorussie et la Birmanie ont été particulièrement visés par l’organisation. En Chine, tout ce qui concerne Hong Kong continue d’être censuré. Ainsi, le média démocrate Standnews a mis la clé sous la porte après l’arrestation de sept de ses membres, mercredi 29 décembre. Selon Pékin, "Stand News publie des allégations malveillantes et à l’encontre du régime". 

Un espoir avec les Nobel de la Paix 2021

En Biélorussie également, le dictateur Alexandre Loukachenko continue d’accentuer la répression depuis son élection controversée. Le blogueur et opposant Sergueï Tsikhanowski a été arrêté en décembre 2021 et a été condamné à 18 ans de prison. Le journaliste de France Télévisions Gilles Papin évoque également le sort du journaliste français Olivier Dubois qui a été enlevé au Mali en avril dernier. Enfin, l’attribution du prix Nobel de la Paix 2021 a été attribué aux journalistes Maria Ressa et Dimitri Mouratov. De quoi faire donner un peu d'espoir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.