Hongkong : nouveau durcissement annoncé

Publié Mis à jour
Hongkong : nouveau durcissement annoncé
FRANCEINFO
Article rédigé par
H. Huet, B. Vidal - franceinfo
France Télévisions

Depuis l’annonce de la drastique loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin en 2021 suite aux manifestations prodémocraties, la cheffe de gouvernement loyaliste va encore durcir cet arsenal. 

C’est la dernière touche d’une normalisation à la chinoise. Devant une assemblée d’élus nommés par Pékin, Carrie Lam, la cheffe de Hong Kong a annoncé la création d’un texte permettant de museler définitivement toute opposition. Une loi sur la sécurité nationale qui va permettre « de prévenir, de réprimer et de punir les crimes », a-t-elle expliqué. 

La presse indépendante menacée

Avec cette interdiction de faire émerger une parole indépendante, de nombreux médias ont été menacés, voire contraints de mettre la clé sous la porte. "Les journalistes sont aussi des êtres humains qui ont des familles, des amis. Dans un environnement peu sûr, nous sommes contraints de cesser notre activité", explique Chris Yeung, le fondateur du journal Citizen news. Quatre jours avant, Patrick Lam, chef du média prodémocratie Standnews a notamment été accusé de publications séditieuses. "Maintenant Hong Kong est devenu un enfer. Les enfants sont obligés de chanter une chanson à la gloire de Xi Jinping, de se livrer au salut à la monter du drapeau, partout il y a eu des slogans, ce n’est plus Hong Kong", conclut Marie Holzman, spécialiste de la Chine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.