Chine : le gouvernement de Hong Kong recule

À Hong Kong, Carrie Lam a retiré le projet de loi sur les extraditions vers la Chine continentale mercredi 4 septembre.

FRANCEINFO

L'annonce de la dirigeante de Hong Kong intervient dans un contexte particulier : le pouvoir hongkongais a montré des signes de fébrilité avec un enregistrement révélé par l'agence de presse Reuters. Carrie Lam confiait à des hommes d'affaires qu'elle aimerait démissionner, mais que Pékin l'en avait empêchée. Information démentie, mais qui rappelle bien que Carrie Lam n'est que la marionnette de Pékin.

La Chine cherche l'apaisement

L'annonce du retrait de la loi sur les extraditions a été décidée par le pouvoir central. C'est une décision habile pour la Chine. En se montrant un peu plus flexibles, les autorités vont pouvoir demander aux manifestants un retour au calme et leur permettre de justifier un renforcement de la répression si les contestataires continuent de descendre dans les rues paralyser Hong Kong.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carrie Lam, la cheffe du gouvernement local hongkongais, lors d\'une conférence de presse à Hong Kong, le 9 juillet 2019. 
Carrie Lam, la cheffe du gouvernement local hongkongais, lors d'une conférence de presse à Hong Kong, le 9 juillet 2019.  (ANTHONY WALLACE / AFP)