Chine : perturbés par la crise sanitaire, les soldes de la "fête des célibataires" génèrent encore des milliards d'euros

La "fête des célibataires", qui se clôture chaque 11 novembre en Chine, est le plus gros événement de e-commerce au monde. Le chiffre d'affaires pourrait dépasser les 1000 milliards de yuans cette année, soit près de 140 milliards d'euros.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La "fête des célibataires" en Chine est le plus gros événement de e-commerce au monde. (JADE GAO / AFP)

Les résultats définitifs seront connus vendredi soir à minuit, mais cette année, c'est un nouveau record qui devrait être battu par la "fête des célibataires" du 11 novembre, avec un chiffre d'affaires de plus de 1000 milliards de yuans, l'équivalent de 140 milliards d'euros.

Cette sorte de "Black Friday" a lieu depuis une décennie en Chine sous le nom de "Fête des célibataires". Quel lien entre les soldes et les célibataires ? La répétition du chiffre "un" dans la date "11/11". Ce festival chinois de e-commerce, porté par le géant Alibaba, est surtout une occasion de profiter de nombreux soldes sur les sites comme Taobao, Tmall (qui appartiennent à Alibaba) ou encore JD.com et Pinduoduo. Trois-cent-mille marques participent à l'événement. Ce sont des chiffres impressionnants même si cette année, la croissance des ventes s'annonce moins forte que prévue avec le contexte économique difficile lié au Covid.

Des ventes ralenties par les confinements

Beaucoup de clients ont moins commandé, comme en témoigne ce pékinois : "J'ai acheté seulement un ou deux produits électroniques et quelques épices. C'est moins que l'année dernière parce que les revenus sont plus faibles. Pendant l'épidémie, j'ai peur de dépenser trop, je préfère économiser." Autre difficulté cette année, les confinements qui touchent de nombreuses régions en Chine et qui provoquent de gros retards dans la livraison des colis. 100 000 salariés provisoires ont d'ailleurs été employés par Alibaba pour assurer le bon déroulement du transport des dizaines de millions de paquets à travers tout le pays.

Une opération peu écologique quand on sait qu'une partie importante de ces colis sera renvoyée à l'autre bout de la Chine par les clients, séduits dans un premier temps par les promotions, mais qui renoncent finalement à leurs achats.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.