Chine : menace de catastrophe écologique après le naufrage du pétrolier Sanchi

Hier, en Chine, un pétrolier a coulé au large après un incendie à bord qui a duré plusieurs jours. La quasi-totalité de l'équipage a péri. Des tonnes d'hydrocarbures menacent les côtes au large de Shanghaï ; cela pourrait être la pire marée noire depuis près de 30 ans.

Les nappes de pétrole ne cessent de s'étendre en mer de Chine. Les experts le craignent : il pourrait s'agir de la pire marée noire depuis 30 ans. Une course contre la montre a débuté pour limiter la catastrophe. Hier, les nappes d'hydrocarbures échappées d'un tanker iranien brulaient encore. Le bateau, entré en collision avec un navire hongkongais, a pris feu avant de s'échouer. À son bord, 136 000 tonnes de condensat, un pétrole ultra léger et très inflammable. Une catastrophe écologique. Les scientifiques chinois sont inquiets.

Le plus gros rejet de condensat de l'Histoire

L'accident a eu lieu il y a 10 jours au large de Shanghaï, dans l'une des plus grandes zones de pêche chinoise. L’épave a dérivé jusqu'à 300 km des côtes japonaises. Pendant une semaine, les secours chinois ont lutté contre l'incendie attisé par des vents violents. Ils ont tenté de sauver l'équipage. Quand ils ont réussi à monter à bord, des 32 marins du tanker - 30 Iraniens et deux Bangladais -, ils n'ont retrouvé que trois corps. De toute l'histoire du pétrole, c'est le plus gros rejet de condensat dans la nature.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cette photo diffusée par le ministère du Transport chinois montre la colonne de fumée noirée dégagée par le \"Sanchi\", le 14 janvier 2018.
Cette photo diffusée par le ministère du Transport chinois montre la colonne de fumée noirée dégagée par le "Sanchi", le 14 janvier 2018. (TRANSPORT MINISTRY OF CHINA / AFP)